Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 janvier 2008 2 01 /01 /janvier /2008 00:24
Réalisé par Gore Verbinski, sorti le 5 février 2003
Titre original : The Ring


Avec Naomi Watts, Brian Cox, Martin Henderson, David Dorfman, Daveigh Chase...

"Après le décès de sa nièce dans des conditions étranges (c'est le moins que l'on puisse dire puisse que les causes du décès sont pour le moins "suspectes" et incompréhensibles...), une journaliste, Rachel Keller (interprétée par la ravissante Naomi Watts), décide de mener son enquête et découvre que la jeune fille est morte une semaine après avoir visionnée une cassette vidéo réputée "maudite". Pire encore, celle-ci était accompagnée de 3 copains lorsqu'elle a regardé la "cassette"; ils sont tous morts à la même heure et dans les mêmes étranges circonstances que la jeune fille. Quant à la meilleure amie de celle-ci, qui était présente lors de sa "mort", elle est aujourd'hui en "cure" dans un asile psychiatrique"... Mais, évidemment, lorsque Rachel met la main sur la bande, elle ne peut s'empêcher de la regarder et reçoit un coup de téléphone qui lui indique qu'il ne lui reste plus que 7 jours à vivre... D'abord sceptique, elle finira par y croire et tentera avec l'aide de son ex-mari ((Martin Henderson) de résoudre la clé de l'énigme. Surtout lorsque son fils va devenir malgré lui le téléspectateur de la dite cassette. Le compte à rebours est lancé. La malédiction est en marche..."




Mon avis :  http://s184.photobucket.com/albums/x158/GeniusTF/th_icon_smile.gif http://s184.photobucket.com/albums/x158/GeniusTF/th_icon_smile.gif http://s184.photobucket.com/albums/x158/GeniusTF/th_icon_bof.gif http://s184.photobucket.com/albums/x158/GeniusTF/th_icon_none.gif http://s184.photobucket.com/albums/x158/GeniusTF/th_icon_none.gif




Evidemment, pour tout fan de l'original ou pour tout cinéphile branché, le principe même du remake, américain de surcroît, est à bannir. Et il est vrai que les américains nous ont montré à plusieurs reprises tout leur "talent" pour dénaturer des films originaux dans des remakes plus que contestables : les derniers me venant à l'esprit étant le navrant Un indien à New-York (remake du déjà très quelconque Un indien dans la ville), le minable Les Visiteurs en Amérique (remake des Visiteurs 1 & 2 - ceux avec Jacquouuuuuille et non pas avec les lézards pas beaux...!) ou les improbables The man with one red shoe (remake improbable du Grand blond avec une chaussure noire avec Tom Hanks à la place de Pierre Richard - heureusement que Tom Hanks a tourné dans de biens meilleurs films par la suite...), Oscar* (remake du film éponyme avec Sylvester Stallone à la place de Louis de Funès - imaginez de vous même le "résultat"...), Mixed Nuts (remake nullissime du cultissime Le père Noël est une ordure avec Steve Martin en vedette - tout un programme...) ou encore New-York Taxi (remake bien foireux de Taxi). Avec un tel passé, c'est sûr que ce genre de film ne laisse présager rien de bon...

Pourtant, il arrive parfois que certains réalisateurs plus audacieux ou plus talentueux se surpassent et concoctent des "remakes" qui rivalisent sans honte avec l'original et parfois même le dépassent. Ainsi, peut-on citer True Lies avec un Schwarzie bien plus crédible que le frêle Thierry Lhermitte (de La totale) dans le rôle du super agent secret. C'est aussi le cas des brillants Le talentueux Mr Ripley (avec les très convaincants Matt Damon et Jude Law en place de Alain Delon et Maurice Ronet dans Plein Soleil). Notons également les bons films Les liasons dangereuses (avec Glenn Close, John Malkovich et Michelle Pfeiffer) et Sexe intentions (avec Sarah Michelle Gellar, Ryan Philippe et Reese Witherspoon) qui sont tous deux d'excellents remakes de l'original Les liasons dangereuses de Roger Vadim (avec Jeanne Moreau, Gérard Philipe et Annette Vadim).

Enfin, l'exemple le plus probant demeure l'excellentissime L'armée des douze singes de Terry Gilliam qui offre un des meilleurs rôles de sa vie à Bruce Willis (avec Sixième sens et Die Hard) et surpasse haut la main l'original La jetée de Chris Marker (malgré que celui-ci mérite tout de même qu'on s'y attarde). La liste pourrait être plus longue encore mais, ne connaissant surtout des exemples que pour le cinéma américain et français (et ne voulant pas saouler davantage les lecteurs qui ont tenu jusque là... ), je vais m'arrêter ici.

Soit, revenons à Le Cercle : The Ring... S'agit-il oui ou non d'un bon remake ?

http://a69.g.akamai.net/n/69/10688/v1/img5.allocine.fr/acmedia/rsz/434/x/x/x/medias/nmedia/00/02/54/37/p1.jpg
Bah oui, on tourne un peu en rond là, non ?

Si on me demande si le "film" est bon, je dirais que oui car la mise en scène est très bonne et les effets visuels saisissants. Il m'a d'ailleurs rappeller parfois l'ambiance asser intéressante du film The Cell de Tarsem Singh. En plus, Naomi Watts y est attachante à souhait et Martin Henderson très convaincant.Seul le énième clone de Haley Joel Osment m'est sorti par la tête tellement je l'ai trouvé insupportable et agaçant (ce qui veut approximativement dire la même chose... ).

Maintenant, si on me demande s'il s'agit d'un bon "remake", j'aurai un avis plus mitigé. En effet, l'intérêt des deux films est complétement différent. Ce qui est d'ailleurs peu commun vu qu'il s'agit strictement (à 2 ou 3 modifications près malgré tout) de la même histoire. Car si Hideo Nakata avait tous misé sur une ambiance tant visuelle que sonore pesante et oppressante où tout est suggéré (on n'y voit pas même une seule goutte de sang dans le premier opus), Gore Verbinski a à l'inverse lui décidé d'opter pour un film plus démonstratif avec des effets et des scènes qui montrent plus qu'elles ne suggèrent. On est bien loin ici de l'original, ou même du cinéma de M. Night Shyamalan (Sixième sens, Signes, Le Village) ou Alejandro Amenàbar (Tetis, Ouvre les yeux, Les Autres). Il faut ajouter également que le budget de l'original et du remake américain n'étant pas le même, la tentation de céder à la surenchère visuelle est donc bien plus grande. Rien qu'en voyant Ring 2 (la version japonaise), qui a un budget plus important que son prédesseur, on voit déjà que la qualité du film baisse de façon flagrante lorsque le réalisateur se laisse aller à des effets de mise en scène trop tape-à-l'oeil. En revanche, n'ayant pas lu livre Ringu de Koji Suzuki, dont Hideo Nakata s'est inspiré pour son film, je ne pourrais dire s'il s'agit ou non d'une bonne adaptation.

Néanmoins, en vue de ce que le cinéma américain a l'habitude de nous offrir dans le domaine du surnaturel et du fantastique horrifique, ainsi qu'en comparaison avec ses autres films (le tout juste distrayant La souris et le médiocre Le Mexicain - il n'avait encore pas attaqué sa saga à succès Pirates des Caraibes), on peut dire que Verbinski s'en sort très honorablement et nous offre un film plutôt pas mal dans son ensemble (à condition de ne pas chercher à le comparer systématiquement avec son original, qui reste bien meilleur - notamment grâce cette ambiance unique que Nakata a insufflé à son film). D'autant plus que si Le Cercle : Le Ring est à des lieux d'égaler l'original de Hideo Nakata comme je le précisais avant, il surpasse déjà sa très moyenne suite Ring 2 et arrive à peu de choses près au niveau (je ne compare aucunement la technique des deux films, mais uniquement le plaisir qu'ils ont pu me procurer) du très intéressant Ring 0 de Noria Tsuruta.

Au final Le Cercle : Le Ring constitue un divertissement horrifique classique, mais assez bien fait (on se surprend même à sursauter par moment). Bien sûr, il est loin de reproduire le climat d'angoisse intense dans lequel l'original nous plongeait, mais quel en aurait été le réel intérêt ? Et puis, on aura pu s'attendre à bien pire de ce film. Semi-échec ou semi-réussite, c'est donc à vous de voir...
 

* Le remake américain de Oscar avec Sylvester Stallone est plus connu chez sous le nom de L'embrouille est dans le sac. Ceux qui ont vu les deux films, voient bien le carnage (à la différence de Le Cercle : The Ring justement) qui en a été fait...


Pour voir d'autres chroniques de films : cliquez-ici

Partager cet article

Repost 0

commentaires

tinalakiller 23/11/2008 19:36

dans l'ensemble je suis assez d'accord (surtout que le mexicain est un film médiocre) et je pense que j'aurai mis la mm note...

Shin 23/11/2008 20:37



Salut Tina,





C'est vrai que Le Mexicain était particulièrement mauvais malgré son casting prometteur !





Amicalement,





Shin.



Milady 17/04/2008 18:20

En effet le remake de "Dark Water" est particulièrement raté mais en même temps...l'original était tellement bien qu'il aurait été difficile de ne pas pâlir en comparaison.

Et tu sais, j'irai sans doute voir "The Eye" (nfin je le louerai plutôt) ne serait-ce que par curiosité. Et puis ce sont des comparaisons que j'aime bien faire... je ne sais pas trop pourquoi. Quant à "Deux Soeurs" c'est vrai que je ne comprends pas trop, de même pour "Shutter" (d'ailleurs si tu ne l'as pas vu, je te le conseille car dans le genre "horreur" c'est un must! un des films d'horreurs les mieux faits que j'ai jamais vu).

Bref...
Les remake ont quand même un mérite: ils donnent envie aux gens de voir les originaux.

Milady 17/04/2008 11:29

"The Ring" est peut-être le seul remake de film d'horreur japonais que j'ai apprécié en fait... Comme tu dis, il est en dessous de son original, mais au moins, il est justifié. Je veux dire par là, qu'on peut penser qu'il manque quelque chose à l'original (en gros un plus gros budget). Et puis le film en lui-même est plutôt réussi et efficace...
Quand je vois une version américaine de "Dark Water" par contre, je me dis: pourquoi? Qu'est-ce qu'il manquait à l'original? A présent les USA s'attaquent à des films comme "The Eye" et "A tale of two sisters" "Shutter" (qui ne sont pas japonais, mais bon) et c'est la même question: pourquoi? Ces films sont tellement réussis, il n'y a aucun trou à combler!
Juste, histoire d'américaniser alors?
Mais "The Ring" justement, m'a moins fait cet effet et même s'il est moins bon que le film d'Hideo Nakata (le livre je n'en sais rien, je ne l'ai pas lu) eh bien, cela reste un film pas mauvais du tout.

Shin 17/05/2008 12:45



Bonjour,

Le remake de Dark Water est une horreur (dans le mauvais sens du terme) malgré la présence de Jennifer Connelly. Après, je ne dis pas que je ne vais pas me laisser tenter par
The Eye (j'aime bien Jessica Alba), mais j'ai en revanche beaucoup de doutes concernant l'intérêt du remake de 2 soeurs ; l'original étant un vrai chef-d'œuvre !

Amicalement,

Shin.



dasola 06/02/2008 11:24

Comme vous, je considère que le remake est correct mais c'est vrai que j'ai un souvenir très précis du film original japonais qui m'avait impressionnée alors qu'il n'y a pas d'effet "gore" spectaculaire, seulement une morte qui sort de la télé. J'avais été prise par surprise par je n'avais rien lu sur cet événément. Depuis, en y repensant,la pub s'en est inspiré (IKEA)

Pénélope 06/02/2008 00:10

Aaaargh ! Je suis morte !!!! L'ARMEE DES 12 SINGES qui surpasse haut la main LA JETEE de Chris Marker ????
Tu ne peux pas dire ça ? dis-moi que je rêve ? Chris Marker est une des personnalités les plus extraordinaires du cinéma et sa JETEE un des films de science fiction les plus hallucinants qui soient ! Les 12 SINGES en font un banal film à suspens avec plein d'intrigues secondaires qui noient le poisson...
Je ne dis pas que c'est un mauvais film et j'aime beaucoup Terry Giliam (surtout TIDELAND) mais pffffff... mon sang n'a fait qu'un tour^^
Bon allez, je me calme, promis !
Bisous quand même LOL
Pénélope
PS : Chris Marker évoque son second projet de SF dans SANS SOLEIL : un homme venu d'un monde futur où l'oubli n'existe plus, essaye de comprendre parmi les hommes d'aujourd'hui ce que c'était qu'"oublier"... (ce qui implique que dans un monde sans oubli, on a oublié la saveur de l'oubli...)

Shin 17/05/2008 12:44



Bonjour,

Je ne dis pas qu'il faille zapper le court métrage de Chris Marker. Celui-ci est vraiment intéressant ne serait-ce que par son concept original sous forme de roman-photo et sa mise en image
vraiment superbe. Le DVD de L'Armée des 12 singes aurait d'ailleurs gagné à le proposer en supplément (ce que les droits ne permettaient peut-être pas). Pourtant, je trouve que le
fait qu'il s'agisse justement d'un court métrage le dessert. Le propos, bien que très riche, aurait gagné à être approfondi et les personnages ne sont pas assez fouillés à mon goût car réduit à
leur seule fonction narrative (malgré la présence de la lumineuse Hélène Chatelain). Et paradoxalement aussi, j'ai trouvé qu'il était trop long et un peu... ennuyeux. Je reconnais que le
travail fourni à l'époque (1962 tout de même) ne manque pas de mérite, mais le style n'a que peu d'emprise sur moi en définitive. Voilà pourquoi je me suis un peu ennuyé devant ce
spectacle trop contemplatif peut-être à mon goût. Ca manquait quand même cruellement d'un soupçon de folie. Alors oui, il se dégage du film de Chris Marker une poésie très forte (qui de plus
puise son originalité dans une économie de moyens remarquable), mais le résultat s'avère tout de même bien moins impressionnant que le film du génialement barré Terry Gilliam. Je me rappelle
justement la claque que ce film m'avait mis au cinéma...

Alors peut-être que je ne suis qu'un béotien qui n'a pas su apprécier le film à sa juste valeur, mais (tout en reconnaissant ses qualités artistiques indéniables) j'ai été bien plus
touché par la façon dont Terry Gilliam a abordé le sujet. Après, ça ne reste que mon humble avis bien entendu...

Amicalement,

Shin.



À propos du blog

LA SHINÉMATHÈQUE
  La Shinémathèque
« La connaissance s'accroît en la partageant.»

s :  CINEMA ACTUALITE MUSIQUE BLOG MANGA CINEMA / TV LA SHINEMATHEQUE
:
Bienvenue dans mon humble chez moi ! J'espère que le voyage nous plaira et vous donnera envie de revenir et, pourquoi pas de participer. Qu'il s'agisse de cinéma, de séries, de musique ou d'autres absurdités, je serai toujours ravi de lire vos avis ; qu'ils soient positifs... ou négatifs ! ;-)

Rechercher

La Pin-up du mois

  La Pin-Up du mois

 

         VOIR TOUTES LES PIN-UP   

Les Listes du Shinéphile

Dans le compteur

          Déjà

      visiteurs !

 

Actuellement, il y a curieux sur ce blog...