Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 février 2008 7 03 /02 /février /2008 00:00
undefinedRéalisé par de Roger Avary, sorti le 12 mars 2003
Titre original : The Rules of attraction


Avec James Van Der Beek, Shannyn Sossamon, Ian Somerhalder, Jessica Biel, Clifton Collins Jr., Faye Dunaway, Thomas Ian Nicholas, Eric Stoltz, Kip Pardue ...

"Au Camden College, l'essentiel de la vie des étudiants ne se déroule pas pendant les cours... Dans cet univers de fêtes et de débauche, Sean Bateman (James Van Der Beek) n'a pas usurpé sa réputation de tombeur. Une bonne partie des jeunes filles du campus peuvent en témoigner personnellement. Paul Denton (Ian Somerhalder), lui, affiche au grand jour son homosexualité, mais il a du mal à se trouver des partenaires. Lauren Hynde (Shannyn Sossamon), pour sa part, est sublime. Mais elle n'en abuse pas encore. Elle est bien trop occupée à chercher sa place dans ce monde libertaire qui obéit tout entier aux lois de l'attraction..."

   

  
Mon avis :  http://s184.photobucket.com/albums/x158/GeniusTF/th_icon_smile.gif http://s184.photobucket.com/albums/x158/GeniusTF/th_icon_smile.gif http://s184.photobucket.com/albums/x158/GeniusTF/th_icon_smile.gif http://s184.photobucket.com/albums/x158/GeniusTF/th_icon_smile.gif L'image “http://i184.photobucket.com/albums/x158/GeniusTF/icon_bof.gif?t=1201078413” ne peut être affichée car elle contient des erreurs.


  
Troisième adaptation d'un roman à succès de l'atypique romancier Bret Easton Ellis, après le contesté Moins que zéro en 1987 et le sympathique (mais souvent décrié) American Psycho en 2000, on aurait pu craindre le pire pour cette version cinéma de The Rules of attraction (un des meilleurs romans de Bret Easton Ellis, mais certainement pas le plus facile à adapter...). Néanmoins, Roger Avary (réalisateur du violent Killing Zoe et ancien assistant de Quentin Tarantino) a su nous montrer une nouvelle fois toute sa maîtrise et son don de la mise en scène qui est à des lieues de ce que font habituellement les tâcherons d'Hollywood en adaptant un best-seller. Car si le film est une réussite c'est non seulement parce que la base scénaristique (l'excellent roman de Bret Easton Ellis, donc) tient la route, mais aussi parce qu'il y avait un talentueux et audacieux réalisateur derrière la caméra. Effectivement, le boulot de Roger Avary sur le film est stupéfiant, pénétrant, maîtrisé… en un mot : brillant !

D'autant plus que Roger Avary ne s'est pas contenté d'adapter fidèlement le livre (ce qui aurait été une regrettable erreur selon moi, et n'aurait finalement eu qu'un intérêt plus que limité), mais à réussi à finement jouer entre relecture personnelle et respect du récit original, avec les choix artistiques et de montage qui s'imposent (ce qu'avait aussi réussi à leur manière un Jonathan Demme avec Le Silence des agneaux ou un Peter Jackson avec Le Seigneur des Anneaux - juste pour rire, essayer de prononcer le titre de ces deux films sans les écorcher vingt fois de suite...^_^). L'utilisation d'accélérés et de ralentis dont le film est agrémenté avec succès donne au récit une rythmique fondée sur le déjà-vu et le cliché qui est particulièrement bien adaptée au roman de Bret Easton Ellis. Cette audace visuelle associée à une mise en scène ingénieuse donnent toute sa valeur au film et lui donne un style particulier qui est à la fois le reflet d'un réalisateur talentueux et le miroir d'un récit riche et captivant...
  
Les Lois de l'attraction
 
En outre, les acteurs sont tous prodigieux. James Van Der Beek (méconnaissable) est stupéfiant dans ce rôle de tombeur un brin déjanté et malhonnête ; autant dire, à des lieues de son personnage de Dawson qui le fit connaître. Il démontre ainsi à ceux qui en douterait qu’il n’est pas seulement un bon acteur de série pour ados, mais un bon acteur tout court (à l'instar de ce qu'avait déjà pu démontrer Sarah Michelle Gellar dans des films comme Cruel intentions et Harvard story ; mais de façon plus frappante encore). Shannyn Sossamon y est, quant à elle, craquante à souhait. On comprend aisément qu'elle soit considérée comme aussi irrésistible dans le film. Mais la palme revient certainement à Ian Somerhalder (acteur, beau comme un dieu, qui sera rendu célèbre quelques années plus tard par son rôle de Boone dans la série à succès LOST) qui interprète avec brio un homosexuel qui s’assume sans complexe, loin des clichés éculés (sans "n" bande de petits plaisantins ! ^^) et dont se dégage un charisme incroyable qui rend le personnage très attachant. Et puis, il y a la magnifique Jessica Biel en guest qui, si son rôle est loin d’être original et développé (une garce qui couche avec tout le monde ; classique dans un film où il est question de jeunesse dorée et décadente), illumine l’écran par sa sublime présence. Qu'on se le dise, grâce à Ian Somerhalder pour les filles et à Jessica Biel pour les garçons (remarquez que James Van Der Beek et Shannyn Sossamon sont pas mal non plus...) – et vice-versa d'ailleurs – tout le monde y trouvera son compte devant le spectacle de ces canons.
En fait, l’ensemble du casting (avec l'apparition rémarquée également de Faye Dunaway, et la présence appréciable des trops rares Eric Stoltz et Clifton Collins Jr.) est une réussite et tous (c'est d'autant plus vrai concernant les personnages principaux) possèdent un réel talent que Roger Avary a intelligemment su exploiter à son paroxysme. Doté d'un casting impeccable, ce film remarquablement abouti bénéficie de surcroît d'une musique particulièrement bien choisie qui colle astucieusement à des scènes filmées avec une justesse et un sens visuel rare. Au final, voilà un film que j’ai véritablement adoré (assurément l'un des meilleurs du genre). Roger Avary, en réalisateur doué, apporte ici sa touche personnelle à la vision de Bret Easton Ellis sur cette jeunesse américaine – dorée, déconnectée, déboussolée, décadente –  en quête d’antidotes à ses insécurités et de prescriptions à ses doutes… Un film qui s'éloigne habilement de tous les clichés habituels et des poncifs du genre ; une sorte d’anti-American Pie, si j’ose dire (que j'aimais aussi beaucoup cela dit, mais pour des raisons très différentes). Un film choc, romantique, torturé, dramatique, tragique… et surtout brillant ! Ah oui, j'ai oublié de préciser qu'il risque de ne pas plaire à tout le monde... Mais bon, c'est déjà un peu (beaucoup ?) le cas de Bret Easton Ellis, non ?


Pour voir d'autres chroniques de films : cliquez-ici

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Pierre 08/07/2008 13:37

Excellent film, j'adore la scène chez les dealers avec le garçon qui hurle comme une fille en se ruant dans sa voiture lol.

dilbert 11/02/2008 23:37

Un pur régal ce film, une descente aux enfers dans les milieux huppés des universités américaines. Très bonne critique au passage.
Note à moi-même : Penser à voir Killing Zoe.

Cinéphile Amateur 11/02/2008 22:10

Dans ce film c'est surtout la mise en scéne que j'ai apprécié et que j'ai trouvé assez original

EdSissi 11/02/2008 20:44

Plutôt que de commenter Sweeney Todd et de répéter des choses déjà dîtes chez moi, je réagis à ces Lois de l'attraction, vues recemment et tout à fait remarquables. Il est vrai que Avary (dont je ne connais pas Killing Zoe) a réussi le tour de force d'adapter Brett Easton Ellis en rendant l'impression de vertige, de vide, de cruauté, d'ivresse et de dégoût (toutes choses ratées par American psycho, le film). La mise en scène est judicieusement éclatée et l'usage de la musique est extraordinaire (comme souvent chez les réalisateurs américains qui lui laisse remplir l'espace alors que les français n'en usent qu'en fond sonore). Bref, tout ça est assez passionnant...

Thib 10/02/2008 12:23

Salut Shin, je trouve ce film totalement barré, fou mais o combien sensationnel.
Roger AVARY est vraiment à part dans ce milieu, il n'y a qu'à voir "Killing Zoe" pour se rendre compte à quel point il ne rendre pas dans les clous.
Thib.

À propos du blog

LA SHINÉMATHÈQUE
  La Shinémathèque
« La connaissance s'accroît en la partageant.»

s :  CINEMA ACTUALITE MUSIQUE BLOG MANGA CINEMA / TV LA SHINEMATHEQUE
:
Bienvenue dans mon humble chez moi ! J'espère que le voyage nous plaira et vous donnera envie de revenir et, pourquoi pas de participer. Qu'il s'agisse de cinéma, de séries, de musique ou d'autres absurdités, je serai toujours ravi de lire vos avis ; qu'ils soient positifs... ou négatifs ! ;-)

Rechercher

La Pin-up du mois

  La Pin-Up du mois

 

         VOIR TOUTES LES PIN-UP   

Les Listes du Shinéphile

Dans le compteur

          Déjà

      visiteurs !

 

Actuellement, il y a curieux sur ce blog...