Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
LA SHINÉMATHÈQUE

LA SHINÉMATHÈQUE

« La connaissance s'accroît en la partageant. »

BumbleBee

BumbleBee Transformers

Réalisé par Travis Knight, sorti le 26 décembre 2018

Avec Hailee Steinfeld, John Cena, Jorge Lendeborg Jr. ...

"1987. Alors qu'il est en fuite, l'Autobot Bumblebee trouve refuge dans la décharge d'une petite ville balnéaire de Californie. Il est découvert, brisé et couvert de blessures de guerre, par Charlie, une ado qui approche de ses 18 ans et cherche sa place dans le monde. Et quand elle le met en marche, elle se rend vite compte qu'il ne s'agit pas d'une voiture jaune ordinaire..."


Mon avis (Très bon) :  3,5/5


 
Il aura donc fallu attendre 6 opus pour que la moribonde franchise Transformers accouche ENFIN d'un véritable bon film ! Sur le papier, un spin-off sur BumbleBee n'avait pourtant pas tellement quoi rassurer. Mais le talentueux Travis Knight (réalisateur du formidable Kubo et l'Armure magique) a parfaitement su éviter tous les pièges que Michael Bay n'a fait que reproduire, répéter et amplifier durant 5 (interminables) films...

Exit donc les personnages complètement débiles, le jeu d'acteurs outrancier, l'histoire qui tient sur un demi post-it, les explosions pyrotechniques dans tous les (non) sens, le montage épileptique insupportable et l'humour beauf ultra-gênant... (et donc fini aussi les robots pervers se frottant "l'entre-jambe" sur le boulard de Megan Fox ou encore John Turturro flinguant sa carrière en string moulant).

Ce qui fait la réussite de BumbleBee, c'est précisément d'avoir su proposer des personnages attachants, incarnés par des comédiens investis (notamment celui incarné par la rayonnante Hailee Steinfield), un scénario simple (sans être simpliste) qui tient la route, de l'humour qui évite le lourdingue (et ce n'était pas gagné vu le passif de la franchise), ainsi que des scènes d'action inventives qui parviennent à être spectaculaires sans jamais sacrifier le récit (et qui, au contraire, se mettent au service de celui-ci).

Alors certes, il est difficile de ne pas sentir l'ombre du génial Géant de fer de Brad Bird planer sur le récit – on a connu pire inspiration – mais cela ne nuit jamais à la force de ce (étonnamment) très joli film, Véritable héritier des productions Amblin des années 80-90 (la bande-son eighties est d'ailleurs particulièrement galvanisante), BumbleBee évite toute fois le nostalgisme appuyé à la Stranger Things, ne sacrifiant jamais son essence, même si la volonté de rendre hommage au cinéma de John Hugues et Steven Spielberg est assez évidente... Une très bonne surprise !

 

Pour voir d'autres chroniques de films : cliquez-ici

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Mr Vladdy 22/01/2019 13:16

Il me tentait bien celui-ci surtout que je n'ai rien contre la saga Transformers. Ca a l'air d'être un film mignon et gentil donc pourquoi pas même si je pense attendre sagement une diffusion sur CanalSat ;-)

Shin 30/01/2019 11:55

Franchement, j'ai même hésité à le noter un peu plus haut tellement ce fut une bonne surprise ! :-D