Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
20 juillet 2008 7 20 /07 /juillet /2008 23:00

http://img339.imageshack.us/img339/7075/pushingdaisiesgroupewi3.jpg

Série créée en 2007 par Bryan Fuller

Avec (de gauche à droite) :
Le chien de Ned, Swoosie Kurtz (Tante Lily), Ellen Greene (Tante Vivian), Lee Pace (Ned), Anna Friel (Charlotte "Chuck" Charles), Kristin Chenoweth (Olive) et Chi McBride (Emerson Cod)

Synopsis :

"Depuis l'enfance, Ned sait qu'il a un don un peu spécial. Il peut, très brièvement, ramener les gens à la vie. Adulte, il est devenu un fantastique pâtissier passant son temps libre à aider son seul ami dans ses enquêtes. Ce dernier est en effet un détective privé du nom de Emerson Cod. Il a été le témoin du don de Ned et depuis est devenu son partenaire. Ned ramène à la vie les personnes assassinées pour leur demander qui les a tué et avant que la minute ne soit passée, et les replonge dans la mort. Une fois l'identité du criminel connue, Ned et Emerson peuvent empocher la récompense. Mais, le jour où Ned ressuscite son amour d'enfance et qu'il ne peut se résoudre à la laisser "partir", tout se complique : s'il venait à la toucher une nouvelle fois, elle partirait définitivement..."

Un pouvoir mortel :

Le pouvoir du héros lui permet de ramener à la vie toute créature vivante (humains, animaux et végétaux) au simple toucher. Néanmoins, ce pouvoir est soumis a plusieurs contraintes. Si le premier toucher de Ned redonne la vit, le second provoque la mort de façon irrémédiable. De plus, l'équilibre entre la vie et la mort doit être respecté. Si le "revenant" (ou "vivant à nouveau", comme préfère le préciser Ned) est encore en vie passé une minute, un autre être doit mourir à sa place (celui-ci est alors sélectionné au hasard dans l'entourage proche : il peut donc s'agir d'un illustre inconnu qui avait juste la malchance de passer par là quoi !). Une autre conséquence de ce retour à la vie est que le revenant ne vieillit plus, ou du moins plus lentement que la normale. C'est pourquoi le chien de Ned a plus de 22 ans et se porte comme un charme !

Un casting détonnant :

Concernant les acteurs, le seul que je connais est Chi McBride. Il incarnait le richissime empêcheur de tourner en rond Vogler dans Dr [H]ouse et le directeur de la banque dans The Nine. Qu'il y ait si peu d'acteurs connus est finalement une bonne chose. Ça permet de s'identifier plus facilement aux personnages. Pour prendre l'exemple de Californication, j'ai eu, au début, beaucoup de mal à détacher de David Duchovny l'image de Fox Mulder (faut dire aussi que j'étais un grand fan de X-Files et qu'il n'a rien fait de transcendant depuis...), même si le talent de l'acteur finit par nous enlever cette impression. Quoi qu'il en soit, les acteurs sont ici tout à fait convaincants et plutôt attachants. Swoosie Kurtz notamment, qui interprète une des tantes de Chuck, m'a vraiment bien fait marrer ! J'aime beaucoup son personnage et j'espère qu'on le reverra dans la série ; je n'ai vu que le pilote de la série.

Une série sous influences :

Pour ce qui est de la série, l'ambiance est un habile mélange entre les univers de Jean-Pierre Jeunet (la narration et la façon de présenter les personnages très proche de l'esprit du film Le fabuleux destin d'Amélie Poulain), Marc Cherry (pour les couleurs vives et certains personnages, Olive notamment, qui rappellent Desperate Housewives) et Tim Burton (l'influence est manifeste : la maison des tantes ainsi que ces dernières renvoient fortement à la sorcière incarnée par Helena Boham Carter Big Fish). En même temps, avec Barry Sonnenfeld (réalisateur  des extravagants Men In Black ou encore des gothique La Famille Addams et Les Valeurs de la Famille Addams) comme producteur exécutif et réalisateur du premier épisode, il est normal de retrouver un univers très burtonien (ce qui était déjà un peu le cas des deux derniers films cités).

Enfin, le créateur, Bryan Fuller, s'est fait connaître grâce à deux autres séries ayant pour thèmes la mort et le surnaturel : Wonderfalls et Dead like me. Je ne connais pas la première (je ne l'ai jamais vu), mais j'avais regardé le début de Dead like me ; que j'avais trouvé sympatoche sans être franchement transcendante (je sais pourtant que certains adorent cette série, mais personnellement je ne suis pas parvenu à accrocher). C'est pourquoi j'ai arrêté assez rapidement d'ailleurs. Et puis, je préfère voir Mandy Patinkin dans Esprits criminels ; sa décision de quitter la série à la fin de la seconde saison a d'ailleurs été un véritable déchirement. Il est remplacé par Joe Mantegna (vu dans la série Le Monde de Joan), on verra bien ce que ça donne... Pour en revenir à la série, Bryan Fuller a également écrit deux épisodes de la première saison de Heroes (le 4, "Collision", et le 17, "L'homme de main") qui étaient loin d'être parmi les plus mauvais de la série (surtout celui centré sur M. Bennet).

L'image “http://img518.imageshack.us/img518/7986/34093409st5.jpg” ne peut être affichée car elle contient des erreurs.
Au final, je n'ai pour l'instant pu voir que le pilote en version originale sous-titré, mais Pushing Daisies semble d'ores et déjà bénéficier d'une bonne presse. Pour cela et aussi parce que le pilote était assez prometteur, je me dis que c'est une série dont l'évolution est à suivre de près. Une bonne nouvelle n'arrivant jamais seule comme on dit, comme Canal + a récemment acheté les droits de la série. À la fois attrayante par son ambiance si particulière, son originalité et son intrigue peu commune (la relation entre Ned et Chuck augurant une belle histoire aussi alambiquée que passionnante), il serait dommage de se priver de Pushing Daisies...
Repost 0
Published by Shin - dans Séries
commenter cet article
11 mars 2008 2 11 /03 /mars /2008 00:00

http://img329.imageshack.us/img329/3945/theshieldzj3.jpg

Série créée en 2002 par Shawn Ryan

Avec (de gauche à droite) :
C.C.H. Pounder (Claudette Wyms), Michael Jace (Julian Lowe), Walton Goggins (Shane Vandrell), Michael Chiklis (Vic McKey), Catherine Dent (Danielle "Danny" Sofer), Jay Carnes (Holland "Dutch" Wagenbach), Kenneth Johnson (Curtis "Lem" Lemanski) et Benito Martinez (David Aceveda)

Synopsis

The Shield n'est pas une banale série policière. Elle s'inscrit dans un monde où la notion de morale est ambivalente, et où la frontière entre le bien et le mal se franchit aisément...

Vic MacKey (Michael Chiklis) est à la tête de la "Strike Team", une équipe d'agents reconnue pour son efficacité dans la lutte contre le crime. Ces policiers ne suivent que leurs propres règles, souvent très controversées, et ne craignent pas d'avoir recours à la force.
Le capitaine David Aceveda (Benito Martinez), le plus jeune chef de district de la police, désapprouve les méthodes particulières de MacKey et apprécierait son départ anticipé. Ne le retiennent que les très bons résultats de l'équipe et les amis influents de MacKey...

Les gueules d'anges

Image Vic MacKey (Michael Chiklis)
MacKey est le chef de la "Strike Team". C'est un personnage extrèmement ambigü. Doté d'un incroyable charisme et d'un talent de persuasion à toute épreuve, il a une mine d'indics dont il se sert aussi souvent que possible. Ses manières de travailler sont discutables, mais les résultat sont là. Il peut s'avérer aussi pourri que protecteur, et parvient souvent de justesse à passer entre les mains de la justice... Jusqu'à quand ?

Image Shane Vendrell (Walton Goggins)
Shane est le meilleur ami de Vic. Plutôt gaffeur mais pas vraiment méchant, c'est un peu le canard boiteux de l'équipe. Néanmoins, Shane est un élément principal de la "Strike Team", et peut s'avérer par moment très surprenant. Vic ne s'en séparera en aucun cas et surtout il ne le laissera jamais tomber. Même si celui-ci le mérite parfois...

Image Curtis "Lem" Lemansky (Kenneth Johnson)
Second membre de la "Strike Team" après Shane, Lem est plus réfléchi que ce dernier. Son allure de surfeur californien lui donne un côté "j'm'en-foutiste", mais il demeure un atout de confiance pour l'équipe lorsqu'il s'agit de passer à l'action. Aussi nerveux que Vic, Lem est peut-être celui qui a le plus de "coeur" au sein de l'équipe. Assez impulsif (mais moins que Shane), il n'hésitera pas à agir seul s'il croît vraiment au bien-fondé de ce qu'il entreprend...

Image Ronnie Gardocki (David Rees Snell)
Dernier membre de la "Strike Team", Ronnie est également le plus discret et le plus secret de ses membres. On ne sait pas grand chose de lui, et les scènes où il est mis en avant sont rares. Peut-on vraiment lui faire confiance ?

Image Danielle "Danny" Sofer (Catherine Dent)
Ambitieuse, Danny prépare son examen pour devenir détective. Elle a la charge du jeune officier Lowe qu'elle doit former, mais leurs rapports sont souvent très conflictuelles. Parallèlement, elle est liée à MacKey par une amitiée particulière. C'est un policier droit, avec du caractère, mais qui se laisse facilement émouvoir...

Image Julian Lowe (Michael Jace)
Le jeune agent Lowe n'assume pas son homosexualité, et a dans l'idée de bâtir un monde meilleur avec l'aide de Dieu. Extrèmement croyant, il est persuadé qu'il peut tout construire et vaincre grâce a lui. Ses convictions ont font quelqu'un d'incroyablement intègre qui ne veut en aucun cas entrer dans les magouilles de Vic et de son équipe. Il fait équipe avec Danny, avec laquelle il a beaucoup de mal à communiquer...

Image Claudette Wyms (C.C.H. Pounder)
Claudette semble être le personnage le plus intègre du commissariat. C'est une femme de poigne à qui on ne la fait pas. Très respectée par ses collègues, elle fait équipe avec Dutch avec qui elle entretient un rapport aussi amical que professionnel. Elle est très méfiante à l'égard de MacKey et son équipe, mais également en ce qui concerne les compétences du capitaine Aceveda...

Image Holland "Dutch" Wagenbach (Jay Karnes)
C'est le détective le plus réfléchi du commissariat. Il réfléchit beaucoup (il préfère de loin la réflexion à la méthode forte de la "Strike Team"), et s'égare parfois dans des hypothèses plus qu'hasardeuses. Il n'en reste pas moins un très bon élément. Et, malgré les railleries de ses collègues, il sait qu'il peut avoir toute confiance envers sa collègue Claudette dont il admire le sang-froid et la droiture...

Image David Aceveda (Benito Martinez)
Chef du commissariat de Farmington, le capitaine Aceveda est un personnage très ambitieux, qui donne l'image d'une personne intègre sans peur et sans reproche. Il aspire par dessus tout à un avenir politique, et espère un jour ou l'autre coincer MacKey. Néanmoins, il est loin d'être si irreprochable qu'il n'y paraît et les fantômes de son passé ne vont pas tarder à le rattraper...

Une série révolutionnaire

Lancée en mars 2002 aux Etats-Unis sur la chaîne câblée FX, la série créée par Shawn Ryan étonne tout d'abord par sa violence et son ton provocateur. À l'instar de la série carcérale Oz, The Shield bouleverse les règles du genre et change la donne en matière de créativité dans l'univers des séries policières.

L'univers de The Shield est sombre, hyper-réaliste et extrêmement dur. Les histoires, terriblement tangibles, vont parfois très loin. En effet, les scénarios, qui s'appuient en grande partie sur d'authentiques faits divers, refusent le happy end systématique. On ne sait jamais vraiment à quoi s'attendre. Tous les sujets sont abordés sans tabou, et surtout, sans gratuité.

La réalisation efficace et la montage nerveux de la série contribue à sa qualité. Pour ma part, j'apprécie notamment les séquences de pré-génériques où les images (entrecoupées du casting) sont distillées de manière presque subliminale. Faut s'y faire au début, mais le rendu est très sympa.

Mais la vraie force de The Shield, ce sont ses personnages qui dégagent un charisme rarement atteint dans une série. Adieu les éternels figures héroïques du genre. Ici, les "héros" peuvent être autant bons que mauvais. Ils sont désabusés, perturbés, quelques fois affaiblis. Ils vont parfois très loin pour arriver à leurs fins. Parfois on les comprend, parfois non. Parfois on les aime, parfois on les déteste.

Revenons un instant sur l'incroyable casting de la série. Tous les personnges sont bien représentés à l'écran ; même si certains (comme Ronnie par exemple) semblent un peu inutiles et sous-exploités (au début en tout cas). Il n'est d'ailleurs guère étonnant qu'au bout de seulement une saison, Michael Chiklis ait obtenu le Television Critics Award, le Golden Globe et l'Emmy Award du meilleur acteur dans une série (The Shield ayant également reçu le Golden Globe de la meilleure série américaine). Enfin, notons que la série bénéficie de guests de luxe en la personne de Glenn Close (saison 4) et de Forest Whitaker (saison 5).

Diffusé sur Canal + (et rediffusée sur France 3, il me semble), la série est d'ores et déjà disponible en DVD. Et jusqu'à présent, je ne me suis pas ennuyé une seule seconde : le découpage des saisons en 13 épisodes (ça varie parfois de un ou deux épisodes en plus ou en moins) évite les épisodes "remplissages" (on pense à la saison 2 de LOST...). Chaque épisode apporte sa petite contribution à l'intrigue principale et, même si on se doute que MacKey finira bien par se faire coincer un jour, on se demande bien comment il va s'en tirer jusque là et quel faux pas lui sera fatal...

http://img329.imageshack.us/img329/6083/mackeymj1.jpgBien évidemment, je vous recommande cette série plus que chaudement !
Repost 0
Published by Shin - dans Séries
commenter cet article
3 février 2008 7 03 /02 /février /2008 18:34
L'image “http://a69.g.akamai.net/n/69/10688/v1/img5.allocine.fr/acmedia/medias/nmedia/18/35/84/28/18727187.jpg” ne peut être affichée car elle contient des erreurs.

Série créée en 2005 par Carter Bay et Craig Thomas

Avec (de gauche à droite) : Neil Patrick Harris (Barney Stinson), Cobie Smulders (Robin Scherbatsky), Josh Radnor (Ted Mosby), Alyson Hannigan (Lily Aldrin) & Jason Segel (Marshall Eriksen).

Synopsis

"2030 : Ted se remémore ses jeunes années, lorsqu'il était encore célibataire. Il revoit avec nostalgie ses moments d'égarements et de troubles, ses rencontres et ses recherches effrénées du Grand Amour. L'histoire commence donc en 2005..."


How I love this serie

Voilà une agréable série qui a hanté le premier week-end où je l'ai découverte...

À vrai dire, j'avais cette sitcom à ma disposition depuis un moment, mais je n'avais jamais pris la peine de la regarder ; les sitcoms américaines ayant de plus en plus tendance à m'ennuyer par leur redondance et leur manque d'originalité depuis un certain temps. Et puis, je m'y suis mis et j'ai enchaîné (presque sans m'en rendre compte) plus de 10 épisodes d'affilé ! 

C'est simple, depuis l'arrêt de Friends et de That's 70's show, pas une seule sitcom m'avait scotché à ce point ! Le ton décalé de la série est aussi agréable que la fraîcheur des personnages. Au rang des seules têtes que je connaissais figurent Alyson Hannigan (Buffy) et Neil Patrick Harris (Dr Doogie) ; curieux hasard, ce sont également les deux personnages que je préfère.

Lily est en effet une femme décomplexée qui aspire à une relation "d'adultes" avec son Marshall de petit copain, mais qui aussi "gamine" que lui. Elle est institutrice dans une maternelle.

Quant à Barney, c'est assurément l'atout principal de la série. On ne sait pas véritablement ce qu'il fait dans la vie. Mais son égo surdimensionné, ses combines alambiquées et surtout foireuses, ses "vérités pleines de finesse et de classe" sur les femmes et ses répliques ("Mets un costume, Ted !", "Hal-lu-ci-nant !") font de lui le personnage culte en devenir (l'excellent épidose où il vante l'incroyable technique du "Ted Mosby, architecte",  la séquence de "la lettre" qu'il laisse chez ses "proies" avant de fuir ou l'épidode où on découvre son atypique appartement sont autant de moments mémorables).

Ted (le héros) est également très touchant par les situations improbables dans lesquelles il se place, et qui doivent beaucoup à sa grande maladresse avec les femmes et à une sensibilité qu'il ne parvient pas à contenir (il a notamment l'art de faire fuire une fille dès le premier soir... ^^).

Marshall est le meilleur ami de Ted (ce qui rend fou de jalousie Barney) et il prépare des études pour devenir avocat et représente vraiment l'ami idéal pour Ted (quitte à le laisser à organiser 3 fêtes successives dans leur appart pour séduire une fille alors que lui-même doit rendre un rapport sur le droit constitutionnel de 25 pages le lundi ! ^^)

Robin, enfin, est le premier coup de cœur que Ted a dans la série. Elle est journaliste sur une chaîne de télé locale que, visiblement, personne ne regarde (ce qui permettra à Barney de lui demander de réaliser des défis plus tordus les uns que les autres en direct... ^^). C'est une fille de caractère qui a une bien du mal à assimiler les rites d'un couple (ce qui nous vaudra quelques passages gratinés...).

J'ai toujours un peu de mal à m'expliquer clairement sur les raisons qui me font adorer une série, alors que je suis souvent très (trop ? ^^) locace quant il s'agit de films. Cette excellente et rafraîchissante sitcom ne déroge évidemment pas à la règle ; c'est pourquoi je vous conseille surtout de regarder les trois premiers épisodes (je dis toujours que c'est ce qu'il faut pour se faire une idée) et vous verrez par vous même combien cette série est excellente !

Pour finir, je vous propose quelques répliques fameuses de la série...

http://a69.g.akamai.net/n/69/10688/v1/img5.allocine.fr/acmedia/rsz/434/x/x/x/medias/nmedia/18/35/84/28/18727182.jpg
Morceaux choisis

Ted : Ecoute, cette femme pourrait devenir ma future femme. Je veux que notre premier baiser soit inoubliable.
Lily : Oooh Ted, c’est trop mignon... Alors, tu t’es dégonflé comme un puceau !

Ranjit :
En fait, je viens du Bangladesh.

Barney : Les femmes sont canons là-bas ?
Ranjit : Voilà une photo de ma femme." [il montre la photo]
Barney (à Marshall) : Un simple "non" aurait suffi..."

Robin :
Les mecs sont comme le métro. T’en rates un, un autre arrive dans les 5 minutes. À moins que ce soit la fin de la nuit et alors t’as n’importe quoi.


Barney :
Attends. Il n’y a que deux raisons pour revoir une fille avec laquelle tu es déjà sorti : Implants... mammaires.


[flashback] Rendez-vous de Ted : Quand je suis venue vivre à L.A., j’étais complètement fauchée, alors j’ai fait des films pour adultes pendant un mois.

Ted : Wooaw ! Okay... Com... combien t’en as fait ?
Rendez-Vous de Ted : 175. [fin du flashback]
Lily : Dites ce que vous voulez sur l’industrie du porno, mais ils travaillent dur.
Barney : T’as jeté une star du porno ? Notre amitié est terminée. Notre amitié est terminée !

Ted :
Je l’appelle. C’est fou. Je ne lui ai pas parlé depuis, genre, 3 ans. Je me demande même si elle se rappelle de moi.

[au téléphone] Natalie : Allô ?
Ted : Natalie. C’est Ted Mosby.
Natalie : Va en enfer ! [raccroche le téléphone]
Ted : Elle se rappelle de moi.
Lily : Pourquoi Natalie t’aurait-elle raccroché au nez ?
Ted : Je ne sais pas.
Barney : T’as couché avec sa soeur ?
Ted : Non.
Barney : T’as couché avec sa mère ?
Ted : Non.
Barney : Je commence à me désintéresser complètement de ton histoire...

Barney
(parlant d'une discothèque) : Un de mes amis a une fois attendu à l’extérieur pendant 2 heures sans pouvoir y entrer.

Ted : Un de tes amis prénommé... "Toi" ?
Barney : Non, un de mes amis prénommé... "Ta gueule". !

Barney :
Ted, la seule raison d’attendre un mois pour coucher ensemble, c’est si la fille a 17 ans et 11 mois.


Barney :
Ted, une petite amie c'est comme un rhume : on reste deux semaines au lit et c'est fini.


http://img530.imageshack.us/img530/1042/howimetyourmotherbannieoh1.png
Enfin, je vous laisse le lien vers un site complet sur la série : www.howimetyourmother.fr
Repost 0
Published by Shin - dans Séries
commenter cet article

À propos du blog

LA SHINÉMATHÈQUE
  La Shinémathèque
« La connaissance s'accroît en la partageant.»

s :  CINEMA ACTUALITE MUSIQUE BLOG MANGA CINEMA / TV LA SHINEMATHEQUE
:
Bienvenue dans mon humble chez moi ! J'espère que le voyage nous plaira et vous donnera envie de revenir et, pourquoi pas de participer. Qu'il s'agisse de cinéma, de séries, de musique ou d'autres absurdités, je serai toujours ravi de lire vos avis ; qu'ils soient positifs... ou négatifs ! ;-)

Rechercher

La Pin-up du mois

  La Pin-Up du mois

 

         VOIR TOUTES LES PIN-UP   

Les Listes du Shinéphile

Dans le compteur

          Déjà

      visiteurs !

 

Actuellement, il y a curieux sur ce blog...