Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
LA SHINÉMATHÈQUE

LA SHINÉMATHÈQUE

« La connaissance s'accroît en la partageant. »

Coup de foudre à Manhattan

Coup de foudre à ManhattanRéalisé par Wayne Wang, sorti le 12 mars 2003
Titre original : Maid in Manhattan

Avec Jennifer Lopez, Ralph Fiennes, Natasha Richardson, Stanley Tucci, Bob Hoskins, Marissa Matrone, Priscilla Lopez, Tyler Garcia Posey ...

"Marisa Ventura (Jennifer Lopez) est une mère célibataire qui vit seule avec son fils Ty (Tyler Garcia Posey) dans le Bronx. Elle travaille comme gouvernante dans l'un des palaces les plus luxueux de Manhattan. La jeune femme espère gravir les échelons. Son intrépide collègue Stephanie (Marissa Matrone) et le majordome Lionel (Bob Hoskins) sont convaincus qu'elle en a les capacités. La vie de Marisa va bientôt se trouver bouleversée lorsque, suite à un quiproquo, Christopher Marshall (Ralph Fiennes), un riche héritier américain qui séjourne pour une semaine dans cet hôtel, se méprend sur son identité. Il la prend alors pour une personne de son milieu..."




Mon avis http://s184.photobucket.com/albums/x158/GeniusTF/th_icon_smile.gif http://s184.photobucket.com/albums/x158/GeniusTF/th_icon_smile.gif http://s184.photobucket.com/albums/x158/GeniusTF/th_icon_bof.gif http://s184.photobucket.com/albums/x158/GeniusTF/th_icon_none.gif http://s184.photobucket.com/albums/x158/GeniusTF/th_icon_none.gif




Pour être tout à fait honnête avec vous, je me retrouve toujours confronté à un épineux dilemme dès lors que je dois donner mon avis sur une œuvre concernant Jennifer Lopez. En effet, si un grand nombre de cinéphiles n'ont de cesse de remettre en cause ses talents de comédienne, je reconnais pour ma part éprouver plutôt une indéniable sympathie pour celle que l'on surnomme la "bomba latina".  Bien avant qu'elle ne devienne la superstar planétaire que l'on connait, j'avais ainsi déjà pu apprécier la spontanéité de son jeu et succombé à ses courbes vertigineuses dans les premiers longs-métrages dans lesquels je la découvris : à l'instar Jack de Francis Ford Coppola, Blood and Wine de Bob Rafelson, Selena de Gregory Nava et surtout U-Turn : Ici commence l'enfer d'Oliver Stone, Hors d'atteinte de Steven Soderbergh ou encore The Cell de Tarsem Singh (ma première vision des torrides clips If you had my love ou Waiting for tonight ne m'ayant pas laissé indifférent non plus...). Après, je reconnais aussi que,comme beaucoup d'actrices, elle n'a pas joué que dans de grands films et que la suite de sa carrière cinématographique ne s'est pas révélé à la hauteur de ses premiers rôles. Toutefois, j'avoue avoir un peu de mal à comprendre l'antipathie qu'elle a tendance à susciter alors qu'elle est largement plus convaincante que bien des actrices plus appréciées. Du coup, j'éprouve toujours un certain plaisir à la défendre, même lorsqu'elle apparaît dans des films à la réussite artistique plus que relative (j'ai malgré tout eu beaucoup de mal à tenir devant Angels Eyes et Amours troubles...). De fait, il est évident que mon appréciation de ce film n'est pas étranger à la présence de cette artiste que j'aime beaucoup.

Coup de foudre à Manhattan
Waiting for tonight ?

Mis en scène par  Wayne Wang, Coup de foudre à Manhattan se présente tout d'abord comme une comédie sentimale légère très différente de ce à quoi le réalisateur hongkongais nous avait habitué jusqu'à présent (je pense notamment à l'envoûtant Smoke, et sa suite indirecte Brooklyn Boogie). Par essence, il s'agit donc typiquement du film formaté destiné à un public précis et qui n'a pas pour autre ambition que de proposer une intrigue amoureuse sans surprise, mais divertissement. À ce niveau-là, on peut dire que Wayne Wang a suivi son cahier des charges à lettre, ni plus ni moins. Certes, le résultat n'a rien de transcendant, mais il se laisse gentiment regarder par ceux qui ne sont pas allergiques au genre. Je ne suis en revanche pas tout à fait d'accord avec ceux qui affirment que Coup de foudre à Manhattan n’est rien de plus qu’un sinistre plagiat de Pretty woman. Cette critique me semble pour le moins poussive dans le sens où – hormis le fait qu’il s’agit de comédies sentimentales traitant en parallèle de l’ascension sociale dans le film de leur héroïne ses deux films n’ont pas grand chose en commun, si ce n'est le fait qu'ils présentent deux variations sur le thème de Cendrillon ; celui de Garry Marshall reste d'ailleurs largement meilleur. En définitive, Coup de foudre à Manhattan s'avère être une comédie romantique plutôt sympathique, aux personnages particulièrement attachants et émouvants, qui plaira surtout aux amoureux transis et aux cœurs sensibles ; les autres risquant de trouver le spectacle un peu trop acidulé et formaté à leur goût...


Pour voir d'autres chroniques de films : cliquez-ici

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

Vlad 29/06/2009 00:14

J'ai pas reçu de newsletter pour ce billet. Je ne l'ai pas vu mais j'aimerais bien le découvrir même si j'ai quand même des craintes du point de vue du casting.Vlad