Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
LA SHINÉMATHÈQUE

LA SHINÉMATHÈQUE

« La connaissance s'accroît en la partageant. »

Laisse tes mains sur mes hanches

Laisse tes mains sur mes hanches
Réalisé par Chantal Lauby, sorti le 2 avril 2003

Avec Chantal Lauby,
Jean-Pierre Martins, Claude Perron, Rossy de Palma, Armelle Deutsch, Christophe De Bonneuil, Myriam Boyer, Bernard Menez, Hélène Duc, Alain Chabat, Jean-Hugues Anglade, Dominique Farrugia ...

"Odile Rousselet (Chantal Lauby), une comédienne de 42 ans, vit avec Marie (Armelle Deutsch), sa fille de 18 ans. Un jour, celle-ci décide d'emménager avec son petit ami (Christophe De Bonneuil). Sa mère se retrouve seule mais, loin de se laisser abattre, elle décide de profiter au maximum de la vie. C'est là qu'elle fait la rencontre de Kader, Idir et Rachid, trois forains. Odile, qui a toujours eu peur des manèges, se met alors à adorer la fête foraine..."




Mon avis
(très bien) :




Pour son premier long métrage, Chantal Lauby voulait une histoire "à l'ancienne", dans le pur styles des comédies de l'Âge d'Or du cinéma américain :  le macho au grand coeur et la chieuse capricieuse mais attachante ; il veut pas, elle veut : il veut, elle sait plus... Le choix de l'imposant saxophoniste groupe Silmarils pour interpréter le rôle de Kader répond ainsi tout à fait aux attentes de Chantal Lauby. En effet, pour l'ex-Nuls qui voulait une "gueule" à la Jean Gabin ou Lino Ventura pour camper le héros masculin de son histoire, la présence du Jean-Pierre Martins – qui prêtera par la suite ses traits au boxeur Marcel Cerdan dans le fameux biopic La Môme réalisé par Olivier Dahan – s'avère pleinement justifiée et cohérente ; le comédien possédant tout le charisme nécessaire et une belle présence à l'écran pour son premier grand rôle au cinéma...

Au niveau de l’intrigue, cela reste classique : une histoire d’amour, avec tout ce que cela implique de choisés-croisés amoureux... Mais ce n’est pas tant ce qui importe que les petites scénettes qui se greffent autour et surtout la façon dont l’histoire est raconté. Chantal Lauby n’a ainsi pas cherché à faire comme certains comiques qui espèrent changer leur image d'amuseur public en passant par la case cinéma (on peut penser à Élie Semoun avec Aux abois, José Garcia avec La Boîte noire ou encore Jean Dujardin avec Contre-enquête). A contrario, celle-ci en est très fière de son passé d'ex-Nuls et les allusions au célèbre quatuor (trop rapidement privé de son quatrième membre) sont nombreuses : les indispensables complices Alain Chabat et Dominique Farrugia font évidemment une inévitable apparition, et Chantal Lauby a même été jusqu’à appeler son personnage principal "Odile" (ce qui n’est pas sans rappeler aux fans le culte La Cité de la peur, une comédie familiale, auquel elle fait de multiples clins d’œil  par ailleurs ailleurs…). Dans ce film, l’autodérision est de mise et la bonne humeur de cette joyeuse troupe est pour le moins communicative.

Laisse tes mains sur mes hanches
  Avec une bonne barbe à papa, l'amour semble toujours moins rasoir...

Chantal Lauby nous entraîne donc dans une fraîche roucoulade entre une femme mature par l’âge, mais immature (dans le bon sens du terme : "enfant" si vous préférez…) dans le comportement. Une âme en quête de l'amour assez maladroite, plutôt rigolote, souvent émouvante et surtout attendrissante face à ce forain un peu ronchon qui a plus du gros nounours au grand cœur que de la grosse brute épaisse. En dehors du duo vedette campé par Jean-Pierre Martins et elle-même, Chantal Lauby nous livre une belle galerie de personnages haut en couleurs. À l'image des héros du film qu'on aurait bien du mal à imaginer interprétés par d'autres (Chantal Lauby n'avait effectivement pas d'autre choix que de se glisser dans se rôle qui lui comme un gant), les personnages secondaires qui parsèment le long-métrage sont tout aussi excellents (avec plusieurs interventions de "guests" assez drôles). Je regrette d'ailleurs toujours autant que l'on ne voit pas davantage la craquante Claude Perron à l'écran car c'est une comédienne que j'apprécie vraiment beaucoup.

Dans l'ensemble, j'ai vraiment trouvé que le long-métrage était bien maîtrisé je trouve et Chantal lauby à parfaitement réussi à nous plonger vréritablement dans cette improbable rencontre amoureuse ; réinventant par la même occasion la scène obligée du premier baiser en la rendant à la fois drôle et touchante…Curieusement, j’aurai pensé avoir plus de choses à dire sur ce film, mais je m’aperçois que l’essentiel de ce que je voulais écrire est là (on peut comme rappeler que la principale intéressée est une véritable maman poule puisque une chanson du groupe Superbus, dans sa fille est la chanteuse, figure sur la bande originale du film ^__^)… En bref, et comme le dit l’affiche, Laisse tes mains sur mes hanches est effectivement: "Une comédie romantique… mais rigolote". Un vrai moment de fraîcheur et de joie de vivrepour ceux qui veulent faire vagabonder leur cœur l’espace de deux petites heures...



Pour voir d'autres chroniques de films : cliquez-ici

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

noisette27 20/09/2009 17:57

bonjour Shin!! alors comme ça tu es le sosie de Johnny depp (photo sur ton blog...lol) je viens sur ton blog via ton ami Vladimir. Nous parlions de montages de photos sur un comm sur facebook, et Vlad m'a parlé de toi. Donc je sui spassée te voir..Je m'arrête sur ce film que tu parles. J'avais beaucoup aimé. D'abord parce que ce n'est pas parce que une femme a un certain âge, qu'elle n'a plus le droit d'être fantaisiste. A croire qu'çà un certain âge on n'est mis au rebus, et on fait partie des fossiles!! d'autre part dans ce film c'était une histoire sympa dans unmilieu complètement différent que l'on peut voir. Bien souvent quand quelque chose se passe au ciné dans unmilieu de fête foraine, où celà fait partie de films policiers, ou bien de films catastrophes. Cette petite idylle dans ce milieu que je dirais un peu"fermé", j'ai trouvé celà sympa. C'est le fim annonce que j'avais vu lors d'une sortie au ciné, qui m'avait donné envie de le voir. je pense que je l'achèterais certainement un jour.Pardon de t'envahir merci pour ce billet