Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
5 mars 2013 2 05 /03 /mars /2013 00:00
ChimpanzésRéalisé par Alastair Fothergill & Mark Linfield, sorti le 20 février 2013
Titre original : Chimpanzee

Avec la voix de Tim Allen (VO / Ary Abittan (VF) 

"A travers Oscar, un petit chimpanzé, nous découvrons l’apprentissage de la vie au cœur de la forêt tropicale africaine et suivons avec humour, émotion et angoisse ses premiers pas dans ce monde. Suite à un drame, il va se retrouver séparé de sa mère et laissé seul face à l'hostilité de la jungle. Jusqu'à ce qu'il soit récupéré par un chimpanzé plus âgé, qui va le prendre sous sa protection... "

 


Mon avis
(bien) :
 
 

   
.
Après les félins l'année dernière, Disney via son label DisneyNature s'intéresse donc cette fois-ci aux chimpanzés, et plus particulièrement aux aventures de l'un d'entre eux, le jeune Oscar. Cet aspect – le fait de suivre le destin d'un chimpanzé nouveau-né est d'ailleurs la seule chose qui reste du scénario de base imaginé par Mark Lindlfield et Alastair Fothergill. L'équipe n'avait effectivement pas prévu comme ils l'expliquent brièvement à la toute fin du film que de tragiques évènements allaient conduire à la mise en place de cette relation inédite et si particulière entre le petit Oscar et Freddie, le mâle dominant du groupe. Cette évolution ô combien touchante a évidemment contraint les réalisateurs à repenser leur histoire afin que la fiction puisse rejoindre la réalité.

Cet aspect fictionnel de Chimpanzés, très appuyé, est d'ailleurs l'un des points qui pourra sans doute gêner les amoureux des documentaires naturalistes plus classiques. Cela dit, on est ici chez Disney – la référence dans les première minutes au gimmick préféré de Balou dans Le Livre de la Jungle ("Il en faut peu pour être heureux !") laisse d'ailleurs peu de place au doute et ce Chimpanzés se veut avant tout un programme familial, qui soit donc à même de passionner les enfants. Le studio y est donc allé à fond sur l'anthropomorphisme en accentuant au maximum la similarité entre les comportements humains et ceux de ces singes. Il y a donc des gentils chimpanzés, des méchants, et plusieurs d'entre eux ont même des noms comme pour les rendre plus "humains" encore (le chef des "méchants" s'appelle d'ailleurs Scar, comme le vilain du Roi Lion). L'histoire imaginée ici rappelle d'ailleurs inévitablement celle de Bambi. Ce parti pris radical permet toutefois à Chimpanzés, conçu comme un véritable conte, d'obtenir une identité propre qui le différencie totalement des documentaires habituels que l'on peut voir assez facilement à la télévision du reste.  

Chimpanzés
Un singe en nid vert.

 

On est d'ailleurs fortement impressionné par le résultat obtenu. La caméra parvient à capter des instants rares vraiment surprenants et la proximité avec laquelle elle parvient à approcher ces chimpanzés est franchement saisissante ; on est également bluffé par ces derniers qui, en l'espèce, se révèlent être des "acteurs" assez étonnants de réalisme. Pour le reste, on voit bien que les réalisateurs sont des habitués du tournage de documentaires en milieu naturel Alastair Fothergill avait justement mis en boîte le précédent Félins pour DisneyNature, ainsi que Un jour sur Terre déjà avec camarade Mark Kindfield et le rendu visuel de leur film est franchement épatant. Qu'il s'agisse de ces fantastiques plans aériens de la jungle plongée dans la brume, de ces plantes fluorescentes qui semblent "s'allumer" comme par magie à la nuit tombée, de ces sublimes magnifiques lever de soleil avec son rouge-orangé flamboyant, de cette séquence onirique de pluie transperçant de bien fragiles champignons vénéneux, ou encore de cet autre passage où la pousse des plantes est filmée en accéléré dans un plan-séquence tournant du plus bel effet, cette symphonie contrastée de couleurs obtenue par Alastair Forthergill et Mark Kindfield est vraiment magnifique.

 

La jungle et ses habitants y sont avantageusement mis en valeur dans chaque plan. Et la partition musicale de Nicholas Hooper (déjà à l'œuvre sur Félins) s'accorde très bien avec l'ambiance désirée ; à l'instar de l'emploi comme thème récurrent du bien nommé "That Man" de Caro Emerald. Chimpanzés réussi donc globalement son pari et atteint parfaitement sa cible. On pourra tout de même regretter par moment l'omniprésence de la voix-off qui accentue un peu trop lourdement l'aspect enfantin de l'histoire. C'est un peu dommage car l'histoire est suffisamment poignante en l'espèce pour que l'émerveillement opère sans cet artifice un brin pénible. Je précise avoir découvert le film en version française (avec la voix enjouée de Ary Abittan). Il est possible que la version originale (assurée par Tim Allen) rende ce traitement élémentaire moins pesant. Sans doute, serait-il intéressant de comparer les deux versions lorsque le blu-ray sortira. J'espère d'ailleurs que la galette sera richement garnie de bonus (surtout lorsque l'on sait que Jane Goodall, l'éminente primatologue, était venue présenter cette production au Grand Rex lors de sa sortie parisienne). Le making-of de Chimpanzés doit en effet être passionnant, tant pour les anecdoctes de tournage que pour la façon dont l'équipe a su approcher ces incroyables primates d'aussi près ; peut-être davantage encore que le film lui-même d'ailleurs...

 


Pour voir d'autres chroniques de films : cliquez-ici

Partager cet article

Repost 0

commentaires

robin 11/03/2013 21:38


un film très émouvant !

À propos du blog

LA SHINÉMATHÈQUE
  La Shinémathèque
« La connaissance s'accroît en la partageant.»

s :  CINEMA ACTUALITE MUSIQUE BLOG MANGA CINEMA / TV LA SHINEMATHEQUE
:
Bienvenue dans mon humble chez moi ! J'espère que le voyage nous plaira et vous donnera envie de revenir et, pourquoi pas de participer. Qu'il s'agisse de cinéma, de séries, de musique ou d'autres absurdités, je serai toujours ravi de lire vos avis ; qu'ils soient positifs... ou négatifs ! ;-)

Rechercher

La Pin-up du mois

  La Pin-Up du mois

 

         VOIR TOUTES LES PIN-UP   

Les Listes du Shinéphile

Dans le compteur

          Déjà

      visiteurs !

 

Actuellement, il y a curieux sur ce blog...