Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
LA SHINÉMATHÈQUE

LA SHINÉMATHÈQUE

« La connaissance s'accroît en la partageant. »

La Maison de l'Horreur

undefinedRéalisé par William Malone, sorti le 26 janvier 2000
Titre original : House on the Haunted Hill

Avec  Geoffrey  Rush,  Famke  Janssen,  Bridgette  Wilson,  Peter Gallagher, Taye Diggs, Ali Larter, Jeffrey Combs ...

"Le richissime Steven Price (Geoffrey  Rush) décide de fêter l'anniversaire de sa femme infidèle, Evelyn (Famke Janssen), dans le  nouveau  parc  d'attractions  sur  le  thème  de l'horreur  et  du surnaturel qu'il vient d'inaugurer.  À la grande surprise de Price,  les personnes  qui  se  présentent  ne  sont  pas  celles  qu'il  a invitées. Inexplicablement,  les convives  et  leurs  hotes  se  retrouvent prisonniers de l'inquiétante demeure. S'agit-il d'un tour macabre ou d'une réalité beaucoup plus effrayante... ?"



Mon avis
:
 
http://s184.photobucket.com/albums/x158/GeniusTF/th_icon_smile.gif http://s184.photobucket.com/albums/x158/GeniusTF/th_icon_smile.gif L'image “http://i184.photobucket.com/albums/x158/GeniusTF/icon_bof.gif?t=1201078413” ne peut être affichée car elle contient des erreurs. http://s184.photobucket.com/albums/x158/GeniusTF/th_icon_none.gif http://s184.photobucket.com/albums/x158/GeniusTF/th_icon_none.gif




La Maison de l'Horreur est le remake de La Nuit de tous les Mystères de William Castle (qu'honnêtement je n'ai pas vu). Réalisé en 1958, ce huis clos qui mêle horreur, surnaturel et humour, est considéré comme un classique du cinéma fantastique. En tête d'affiche, on retrouvait alors Vincent Price, auquel William Malone a clairement rendu hommage en nommant Steven Price le personnage interprété ici par Geoffrey Rush (il s'appelait Frederick Loren dans la première version).

Concernant William Malone, pas grand chose à dire si ce n'est qu'il a réalisé une daube infâme par la suite (Terreurpointcom), mais aussi le design du masque de Michael Myers dans le film Halloween, la nuit des masques de John Carpenter (ce qui est déjà mieux). Pour information, celui-ci a été élaboré à partir du masque du Capitaine Kirk (qu'interprétait William Shatner dans Star Trek) retravaillé.

Le film commence par une présentation de l'excentrique Steven Price (campé par un Geoffrey Rush exquis) et de son incroyable parc d'attractions où il développe mille et une façons sadiques de filer une peur pleue à ses clients (cette séquence où l'on découvre les "manèges" farfelus imaginés par l'extravagant milliardaire est d'ailleurs l'une des plus croustillantes...). Visiblement, ce mec est un génie, un fou génial, ou plus simplement un fou. On y découvre également sa "charmante" épouse qu'interprète Famke Janssen, aussi séduisante que perverse (on pense alors au personnage qu'elle jouait dans James Bond 007 Goldeneye). Visiblement, entre elle et son mari, c'est l'amour vache, très très vache.

Pour faire "plaisir" à sa capricieuse moitié, Steven Price tient à profiter de son anniversaire pour inaugurer son nouveau parc d'attractions horrifique dans un endroit très particulier. Et si les personnes initialement invitées semblent avoir été étrangement évincées (ce qui a le don d'agacer sa compagne), leurs "remplaçants" vont faire une entrée fracassante au son d'un "Sweet Dreams"  de circonstance remixé par le morbide Marylin Manson. Un régal. Tous vont alors découvrir cette étrange demeure dont l'architecture dénote directement avec ce qu'on serait en droit d'attendre d'une "maison hantée". Ici, point de toiles d'araignée dans les coins, de menuiseries anciennes ou encore d'espaces étriqués. Je ne sais pas s'il s'agit d'une trouvaille de l'équipe artistique ayant officiée sur le film de William Malone ou d'une idée reprise de l'originale de William Castle, mais la demeure - avec son design épuré et froid, ses grandes pièces monolithiques, ses grandes baies vitrées au plafond et son allure  surdimensionnée - ne manque pas de style. D'emblée, cette "Maison de l'Horreur" s'impose définitivement comme un personnage en tant que tel. Autre élément qui s'ajoute aussi à tout cela, la bande son est particulièrement efficace et bien utilisé.

Assez rapidement, on comprend que le but du film, à l'image de ce parc d'attractions présenté en introduction, sera essentiellement d'offrir des sensations fortes à ses spectateurs. Ce qu'il réussira majoritairement grâce à l'ambiance soigné de William Malone (qui permet à l'exploration de la maison d'être particulièrement prenante), des scènes choc efficaces (n'épargnant pas les gros plans sanglants) et un duel d'acteurs succulent (Geoffrey Rush et Famke Janssen) réglant ses comptes à coup de répliques assassines. L'intérêt des autres personnages demeure plus anecdotique en revanche, si ce n'est servir de chair fraîche à cette grande orgie sanglante. Toutefois, malin, le scénario parvient à nous tenir suffisamment en haleine grâce à quelques rebondissements bien sentis et un mystère judicieusement dosé (pourquoi la liste des invités a été ainsi "changée" ? que cache cette demeure, ses "habitants"  et les partipants de ce jeu macabre ?). On suit donc avec plaisir le film, se demandant qui pourra bien y échapper (aucun personnage n'étant franchement sympathique au point de le placer au position de favori) ; ce grand-guignolesque gore assumé et cet humour noir réjouissant permettant à La Maison de l'Horreur de se savourer avec délice.

Et effectivement, en terme de pur divertissement fantastique et gore, il serait assez malhonnête de dire que ça ne marche pas ; William Malone réussissant ici ce que Jan De Bont a lamentablement foiré sur son Hantise (l'exemple "parfait" de ce qu'il ne faut pas faire en matière d'épouvante). Dommage en revanche que notre plaisir soit ainsi gâché par un final abusant d'effets numériques risibles parce que, sans cela, le film est plutôt une bonne surprise.


Films de William Malone chroniqués ici : La Maison de l'Horreur, Terreurpointcom


Pour voir d'autres chroniques de films : cliquez-ici

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

Cinéphile Amateur 17/03/2008 19:59

Coucou,

Merci pour ton commentaire. Il a bien été pris en compte rassure toi c'est juste qu'il faut que je le valide avant qu'il soit publié c'est pour ca que tu ne l'as pas vu de suite. Ainsi, j'evite tout propos insultant et autres betises que l'on retrouve parfois sur le net.

Concernant la maison de l'horreur, je ne l'ai pas vu mais ce film ne m'attire pas plus que ça. Pourquoi pas un jour si j'en ai l'occasion ;-)

Vlad