Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
LA SHINÉMATHÈQUE

LA SHINÉMATHÈQUE

« La connaissance s'accroît en la partageant. »

Rookies

http://img60.imageshack.us/img60/6102/86393955nq1.gif  http://img212.imageshack.us/img212/8553/23435678nb2.gif  http://img240.imageshack.us/img240/3749/43947220qi8.gif  http://img60.imageshack.us/img60/4669/67917776vj6.gif  http://img240.imageshack.us/img240/7057/90438359ji3.gif

Rookies de Masanori Morita (Tonkam - 24 volumes, édition terminée)


"Koichi Kawato est un jeune enseignant qui débarque dans un nouveau lycée. Fougueux et plein d'ardeur, il veut par dessus tout apprendre à ses élèves ce que l'expression "avoir un rêve" signifie. Mais il n'est jamais facile de se faire entendre de tous, surtout quand on se trouve en butte à une bande de voyous désoeuvrés et un proviseur fomentant de sombres projets. Car Kawato a déjà derrière lui une réputation sulfureuse. Mais avec un peu d'abnégation et de respect d'autrui, on peut aller très loin. De là à relancer le club de base-ball du lycée, précédemment dissous pour cause de violence..."

Voici un autre manga que j'ai fini récemment aussi à l'instar de Slam Dunk. J'en profite donc pour laisser quelques lignes sur Rookies ; surtout qu'il m'a souvent fait penser au manga de Takehiko Inoue : une équipe composé d'anciens voyous qui va trouver la rédemption et une vrai passion à travers un sport (ici, c'est le Base-Ball). Le problème, c'est justement que ce sport, ultra-médiatique au Japon ou États-Unis, est un véritable OVNI pour nous petits français. Et, d'ailleurs, là où j'ai pris un vrai plaisir à suivre les matchs de Basket de Slam Dunk, je me suis parfois un peu ennuyé à suivre ceux de Rookies. En effet, le Base-Ball est un jeu qui semble très complexe et assez stratégique ; et les notes explicatives ne m'ont pas beaucoup aidé...  Ce qui porte préjudice au manga, car on a parfois du mal à s'enflammer lorsque l'arbitre annonce un strike, une false ball, un coup sur le champ extérieur...

Néanmoins, grâce à un dessin soigné et magnifique, et à une narration assez claire, on parvient à se laisser emmener dans l'histoire. Surtout que les personnages sont vraiment passionnants. Kawato, que certains comparent à Onizuka (de GTO) est l'archétype même du mec gentil et naïf qui possède un optimisme à tout épreuve. J'aurai d'ailleurs cru qu'il finirait par m'énerver à être aussi "simplet" par moment, mais ce fut tout le contraire. Il est vraiment attachant. Moi qui détestais le sport au collège (beaucoup moins désormais), j'aurais certainement fait plus d'efforts avec un prof de cette trempe. Il y aussi Anya, le beau gosse ténébreux, qui est franchement charismatique lorsqu'il entre sur le terrain. Sans parler de Mikoshiba (un peu gonflant par moment à toujours douter), Wakana (le meilleur ami d'Anya qui sûrement un des persos que je préfère), Sekiwaka (le coureur), Akaboshi (encore plus poseur qu'Anya, mais aussi talentueux), Hawanaka (plus drôle qu'utile à l'équipe) ou encore l'impayable looser Hirastuka qui ne manque pas une occoasion de la ramener avant de se ridiculiser lamentablement (sauf lorsqu'il réussit de rares exploits en jouant de manière assez risquée ^__^). Bien sûr, les équipes adverses ont leur lot de joueurs charismatiques également : Enatsu en première ligne (dont le destin est étroitement lié à celui de l'équipe de Futago), le batteur Kono (qui ressemble à s'y méprendre à Hiyama, un des joueurs de l'équipe principale), Kawakami (le lanceur de génie) ou encore l'impressionnant Besho (le batteur surpuissant que, je ne saurais dire pourquoi, j'aime beaucoup).

http://www.electricsistahood.com/images/myst/RookiesPagePic.jpg
Bien sûr, c'est bourré de bons sentiments et on a parfois du mal à croire qu'une telle bande de voyous ait pu s'attendrir en si peu de temps. Ici, je trouve que GTO a mieux réussi le coche. Mais, on se laisse tout de même entraîner par ce manga plein de fraicheur et d'amitié virile (oui, parce que faut bien dire aussi que les filles sont reléguées à l'arrière-arrière plan...). La comparaison avec GTO (le prof essayant de remettre sur le droit chemin des élèves à la dérive) et Slam Dunk (l'équipe de voyous qui s'en sort grâce à un sport collectif) est d'ailleurs presque inévitable. Et même si j'ai une préférence pour GTO, que j'ai trouvé plus amusant à lire, et Slam Dunk, qui m'a plus passionné, Rookies les surpasse néanmoins au niveau du dessin grâce au trait soigné de Morita. De plus, il dispose de ce que j'appelle une "vraie" fin et ne laisse pas le petit goût d'inachevé de ses deux compères. Ce qui en fait un manga agréable qui se lit avec beaucoup de plaisir (jusqu'à la dernière bulle ^__^) ! Plaisir qui deviendrait encore certainement plus intense si je comprenais un temps soit peu les règles du Base-Ball !

En tout cas, Masanori Morita a réussi son pari avec moi. Et l'auteur m'a par la suite complètement convaincu de son talent avec le mésestimé Racaille Blues (sorti bien avant aux éditions J'ai Lu, quand ils publiaent encore des manga, mais que j'ai découvert après). Grâce à lui, contrairement à avant ma lecture de Rookies, si je tombe sur un match de Base-Ball, je pense que je ne zapperais pas tout de suite... À quand un manga qui me passionne pour le Golf ? ^__^


Pour découvrir d'autres lectures traitées ici : cliquez-ici

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article