Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
LA SHINÉMATHÈQUE

LA SHINÉMATHÈQUE

« La connaissance s'accroît en la partageant. »

Même pas mal ! (DodgeBall)

Réalisé par Rawson Marshall Thurber, sorti le 22 septembre 2004
Titre original : Dodgeball : A true underdog story

Avec Vince Vaughn, Ben Stiller, Christine Taylor, Del Henney, Rip Torn, Gary Cole, Jason Bateman, Alan Tudyk ...

"Peter LaFleur (Vince Vaughn) est le charismatique et sous-estimé propriétaire d'un club de gym, pompeusement appelé Average Joe's. Mais l'endroit attire les convoitises de White Goodman (Ben Stiller), une puissante figure du monde du sport, propriétaire du rutilant Globo Gym. Une banque commissionne une experte, Kate Veatch (Christine Taylor), pour s'infiltrer dans les rouages directionnels de l'Average Joe's afin de finaliser l'OPA de la petite salle de gym par le géant complexe de fitness. Mais c'était sans compter sur les charmes enfantins de Peter qui, rapidement, acquiert à sa cause la belle Kate. Une alternative se présente à eux pour sauver l'Average Joe's : se lancer dans une compétition de dodgeball avec pour adversaires les gros bras du Globo Gym..."




Mon avis
:
http://s184.photobucket.com/albums/x158/GeniusTF/th_icon_smile.gif http://s184.photobucket.com/albums/x158/GeniusTF/th_icon_smile.gif http://s184.photobucket.com/albums/x158/GeniusTF/th_icon_none.gif http://s184.photobucket.com/albums/x158/GeniusTF/th_icon_none.gif http://s184.photobucket.com/albums/x158/GeniusTF/th_icon_none.gif




Très enthousiaste à l'idée de creuser un peu la filmographie de Ben Stiller après m'être bidonné pendant près de 2 heures devant l'irrésistible Tonnerre sous les tropiques (son meilleur film à ce jour), j'ai profité d'avoir le DVD de Même pas mal ! (DodgeBall) sous la main pour parfaire davantage encore ma connaissance de l'acteur. Surtout qu'avec pitch aussi débile (deux équipes de clubs sportifs qui s'affrontent dans une compétition internationale de "balle aux prisonniers"), mes zygomatiques en tremblaient déjà. À l'instar de son dernier film, de Mary à tout prix, Mon beau-père et moi (ainsi que sa suite), La nuit au musée ou bien sûr de Zoolander, Même pas mal ! (DodgeBall) semblait carrément prometteur. Et d'autant plus lorsque l'on apprend que le DodgeBall n'est absolument pas une vue de l'esprit, mais un vrai phénomène de mode qui compte de nombreux adeptes outre-Atlantique, et pas seulement dans les cours de récré ! Enfin quand même, l'épopée sportive narrée ici est loin d'être conventionnelle. Et il convient  donc de voir le film au dixième degré tant les situations qu'il propose peuvent parfois sembler farfelues. À l'image de cet entraînement sportif pour le moins particulier à base de slaloms entre les voitures d'une grande avenue et d'esquive mortelle de clés à molette que vont subir les amis de Vince Vaughn ! Des situations plus débiles les unes que les autres donc, mais qui assurent néanmoins leur ambition humoristique.

La première partie du film est d'ailleurs la plus amusante. Le tournoi de DodgeBall ne s'avérant carrément pas à la hauteur des espérances car, si les équipes adverses ont de quoi prêter à rire (notamment l'équipe allemande, fan d'une vedette has-been du petit écran), le tout manque furieusement de rythme et de fantasie. Les phases de jeu s'enchaînent sans grande inventivité et finissent même par lasser. Ce bâclage est vraimemt regrettable car l'arrivée en scène de l'équipe de Vince Vaughn, affublée de tenues pour le moins particulières, avait de quoi attiser la curiosité. Cependant, le réalisateur ne va pas au fond de son délire et ce qui aurait dû être drôle tombe malheureusement à plat. Le gros problème, c'est qu'en plus d'accumuler des gags éculés sans conviction (et sans grande originalité) ou des lignes de dialogues particulièrement ratées,
le film semble chercher l'effet comique permanent. Mais Rawson Marshall Thurber n'ayant visiblement pas l'étoffe d'un Jay Roach ou d'un Farrelly, la plupart des scènes ont bien du mal à faire rire (surtout qu'elles sentent furieusement le déjà-vu) ; quand elles ne sont tout simplement pas grotesques (je ne me suis toujours pas remis du consternant : "Tu es lesbienne ?" "Non, je suis bisexuelle !"). Cela dit, c'est justement dans ce grotesque, et parce que le film est très con, qu'il en devient parfois particulièrement drôle.

http://a69.g.akamai.net/n/69/10688/v1/img5.allocine.fr/acmedia/rsz/434/x/x/x/medias/nmedia/18/35/23/60/18386292.jpgFigures imposées et chorégraphies improbables sont au programme de ce film tout de même pas mal !

Car si la ritournelle habituelle sur les gens "normaux" (moches et sans talent) qui parviennent, en s'unissant, à vaincre les puissants (beaux et tout en muscle) est d'une niaiserie affligeante, les facéties des acteurs nous décrochent tout de même de jolis sourires. Tout d'abord : Ben Stiller. Celui pour qui j'ai eu envie de voir le film et qui ne m'a pas déçu. Complètement lâché en roue libre pour camper cet hystérique nabot bodybuildé au cerveau atrophié, l'acteur est assurément le principal atout comique du film (excellent le coup du "gonfleur" intime). Et si Vince Vaughn et Rip Torn déçoivent un peu (sauf durant cette irrésistible séance d'entraînement improbable donc), tandis que Gary Cole et Jason Bateman semblent s'emmerder ferme, le chétif Justin Long (vu auparavant dans Jeepers Creepers et Die Hard 4) et la sémillante Christine Taylor (déjà présente aux côtés de son Ben Stiller de mari dans Zoolander) emportent l'adhésion, et suffisent à rendre le tout sympatique. Dommage cependant que toutes ces tentatives, aux hésitantes allures de politiquement incorret, pour nous arracher un sourire soient gâchées par une morale douteuse assénée par un Lance Armstrong risible (et top crédible !) expliquant fièrement qu'il faut jamais renoncer et se battre jusqu'au bout ("Tu vois, j'ai surmonté mon cancer pour gagner six Tours de France grâce à ma seule volonté et n'en carburant qu'à la Volvic !").

Du comique involontaire qui éclipserait presque les savoureuses apparitions d'acteurs plus has-been les uns que les autres comme David Hasselhoff, William Shatner ou le grand Chuck ! Car c'est surtout dans le grand n'importe quoi que
Même pas mal ! (DodgeBall) excelle. Reste donc un film en demi-teinte dont on aurait espéré davantage d'éxubérance, mais qui parvient à rester plaisant grâce une autre folie : celle des comédiens qui incarnent une brochette de personnages haut en couleur, avec un premier lieu un Ben Stiller débordant d'énergie. Vite vu, vite oublié, le long-métrage de Rawson Marshall Thurber n'est peut-être pas le meilleur des films mettant en scène le Frat Pack, et se loupe sans regret. Toutefois, il constitue un divertissement honnête, à défaut d'être original, qui pourra amuser les amateurs d'humour absurde (même si le genre regorge d'autres pépites bien plus appréciables). En gros, c'est à vous de voir. Pour ma part, c'est déjà fait. Sans véritable regret, sans envie particulière de recommencer...


Pour voir d'autres chroniques de films : cliquez-ici

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

Moskau 02/11/2008 13:35

Salut!J'avoue avoir un plaisir coupable à regarder ce film. C'est parfois un peu "gras", mais c'est sans prétention, et on sent que les acteurs s'amusent eux aussi, alors on rit...

locutus57 31/10/2008 17:29

C'est vrai que c'est de l'humour con mais bon le principale est qu'on se marre bien. Le duo Stiller-vaughn fonctionne à merveille.

Shin 31/10/2008 23:23



Bonjour,

Que l'humour soit con ne m'a vraiment pas dérangé car je suis généralement très friand de tout ce que fait le Frat Pack. J'ai juste trouvé que DodgeBall était un peu en deça des autres films dans
lesquels ils ont joué. Même si ça demeure un divertissement plutôt plaisant en effet.

Amicalement,

Shin.



:0051:Sebiwan 28/10/2008 13:32

Une bonne petite comédie délirante !

Shin 31/10/2008 11:59



Bonjour Seb,

Même si Dodgeball est loin d'être le film mettant en scène Ben Stiller que je préfère, ça reste assez divertissant en effet.

Amicalement,

Shin.



Anyone 25/10/2008 00:31

Bonsoir Shin,Je n'ai pas du tout accroché à ce film, trop lourd à mon goût, je préfère Ben Stiller dans Mary à tout prix ou même Mon beau-père et moi. Il me tarde de voir Tonnerre sous les tropiques. ^^Amicalement,
Anyone.

Shin 25/10/2008 01:45



Bonsoir Anyone,

Je suis d'accord avec toi. Dodgeball est loin d'être une réussite et reste à conseiller surtout aux inconditionnels de Ben Stiller (qui a joué dans de bien meilleurs films cela dit
comme tu le soulignes pertinemment).

Amicalement,

Shin.