Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
LA SHINÉMATHÈQUE

LA SHINÉMATHÈQUE

« La connaissance s'accroît en la partageant. »

Hommage à Paul Newman

http://img91.imageshack.us/img91/8186/paulnewmansv4.jpg
Né le 26 janvier 1925 à Cleveland, dans l’Ohio (États-Unis), l'acteur américain aux yeux bleus ensorcellant est décédé des suites d’un cancer du poumon dans sa maison de Westport dans le Connecticut ce vendredi 26 septembre 2008 à l’âge de 83 ans. À la fois artiste populaire, sex-symbol et homme de cœur engagé, Paul Newman était l'un des plus célèbres ambassadeurs de l'Actors Studio où il s'était formé au commencement de carrière. Très vite, en 1953, il rencontrera le succès à Broadway avec Picnic avant de tourné son premier film l'année d'après dans Le Calice d'argent de Victor Saville. Pas prétentieux pour un sou, l'acteur se trouve tellement lamentable à l'écran qu'il envisage de mettre un terme à sa carrière et va même jusqu'à s'excuser auprès du public pour sa prestation, par le biais d'une page publicitaire. Heureusement, le mythique réalisateur Robert Wise lui offre son premier succès grâce à Marqué par la haine deux plus tard. Il retrouvera le cinéaste en 1957 pour Femmes coupables ; ayant notamment entre-temps travaillé pour Michael Curtiz à l'occasion de The Helen Morgan Story.

Un an plus tard, il tourne aux côtés d'Orson Welles et surtout de Joanne Woodward (qui deviendra sa femme) dans Feux de l'été de Martin Ritt pour lequel il travaillera souvent (Paris Blues, Aventures de jeunesse, Le plus sauvage d'entre tous, L'outrage ou encore Hombre). La même année, Paul Newman devient un sex-symbol en donnant la réplique à Elizabeth Taylor dans La Chatte sur un toit brûlant de Richard Brooks (qu'il retrouvera quatre ans plus tard pour Doux oiseau de jeunesse), puis en incarnant le bandit Billy The Kid dans Le Gaucher d'Arthur Penn face à John Dehner. En 1960, il est l'affiche d'Exodus d'Otto Preminger et, un plus tard, il entre dans la légende en campant  le  looser magnifique Eddie Felson dans
L'arnaqueur de Robert Rossen. Martin Scorsese mettra à nouveau en scène ce personnage, toujours interprété par Paul Newman, vingt-cinq ans plus tard dans La Couleur de l'argent où apparaîtra également un jeune acteur du nom de Tom Cruise. En 1966, il est le professeur Michael Armstrong dans Le rideau déchiré d'Alfred Hitchcock où joue également la ravissante Julie Andrews. L'année suivante, Luke la main froide marque la première collaboration réussie entre Paul Newman et Stuart Rosenberg. Suivront W.U.S.A. en 1970, Les indésirables en 1972 ou encore La toile d'araignée en 1975.

Entre-temps, Paul Newman se sera également essayé à la mise en scène avec son premier long-métrage Rachel, Rachel dans lequel il dirige sa femme
Joanne Woodward. Viendront ensuite Le Clan des irréductibles en 1970, puis toujours son épouse De l'influence des rayons gamma sur le comportement des marguerites en 1972, le téléfilm The Shadow Box en 1980,  L'affrontement en 1984 et La ménagerie de verre en 1987. Assez discret sur grand écran dans les années 1980, Paul Newman préférera s'investir pour des causes qui lui sont chères (comme le Mouvement des droits civiques et la cause écologique) et s'adonner à son autre passion : la course automobile (il remporta d'ailleurs la deuxième place aux 24 heures du Mans en 1979). Néanmoins, il tournera tout de même avec le regretté Sydney Pollack (Absence de malice), Rolland Joffé (Fat man & Little boy), Sidney Lumet (Le verdict) et Martin Scorsese donc qui lui permettra de recevoir enfin son premier Oscar, après huit nominations infructueuses pour La Couleur de l'argent. Dans les années 1980, il tourne aussi pour James Ivory (Mr. & Mrs. Bridge), Michel Hazanavicius (La Classe Américaine) ou encore les frères Coen (Le grand saut). Sam Mendes lui offre son dernier rôle d'acteur en 2002 dans Les Sentiers de la Perdition dans lequel il partage l'affiche avec Tom Hanks, Jude Law, et Craig Daniel. Il prêtera également sa voix à Doc Hudson dans le film d'animation de Pixar Cars : Quatre Roues en 2006.

Avec sa disparition, c'est toute une page du cinéma hollywoodien qui se tourne. Parmi les autres films notables de ce père de six enfants, citons également ses collaborations avec un autre sex-symbol, Robert Redford (Butch Cassidy & le Kid et L'arnaque de George Roy Hill), et des légendes telles que Steve McQueen (La Tour infernale de John Guillermin & Irwin Allen) ou encore John Huston (Le piège, puis surtout Juge & hors-la-loi où figuraient également les sublimes Jacqueline Bisset et Ava Gardner). Décidément, 2008 est une année bien triste pour les artistes qui nous sont chers...

http://a69.g.akamai.net/n/69/10688/v1/img5.allocine.fr/acmedia/rsz/434/x/x/x/medias/nmedia/18/65/75/64/18938589.jpg

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

Jérémy 10/10/2008 21:06

Un très grand bonhomme nous a quitté.. il manquera au septième art.

Tib 02/10/2008 16:45

Salut Shin,Merci pour tes nombreux commentaires. La semaine dernière, j'ai vu sur France 2 "La couleur de l'argent", sacré film avec la classe intemporel de Mr Newman

Shin 02/10/2008 23:32



Bonsoir à tous et merci pour vos compliments !

J'ai ainsi moins l'impression que mon aventure dans la blogosphère soit vaine et ça me motive davantage à continuer alors que beaucoup de blogs que j'affectionnais s'apprêtent à fermer leur
porte...

Encore merci.

Amicalement,

Shin.



helenablue 02/10/2008 16:32

oui, un grand merci pour cet hommage à cet homme et acteur au grand charisme ...beau blog , j'y reviendrais helena 

georges 02/10/2008 16:21

Merci pour ta visite et bravo à ton blog multi-culturel!Moi c'est uniquement cinéma (films vus en salee) , et photos de stars, étoiles et toiles donc, je shoote le Festival de Cannes depuis 1987! A plus!

eelsoliver 29/09/2008 17:52

merco Shin pour cet article et cet hommage brillant, comme àton habitude!
Une immense pete pour le cinéma!