Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
LA SHINÉMATHÈQUE

LA SHINÉMATHÈQUE

« La connaissance s'accroît en la partageant. »

Sinbad, la légende des sept mers

Réalisé par Tim Johnson & Patrick Gilmore, sorti le 9 juillet 2003
Titre original : Sinbad, legend of the seven seas


Avec les voix de Patrick Bruel / Brad Pitt (Sinbad), Monica Belluci / Catherine Zeta-Jones (Marina), Emmanuelle Bondeville / Michelle Pfeiffer (Eris) ...

"Accusé à tort d'avoir volé le Livre de la Paix, l'audacieux et légendaire Sinbad est chargé de retrouver et de restituer le précieux ouvrage, faute de quoi son meilleur ami, Proteus, mourra. L'aventurier refuse cette chance et opte pour une croisière et un plan bronzette aux îles Fidji. Pas si vite ! Car la belle fiancée de Proteus, Marina, s'est glissée à bord du bateau de Sinbad pour veiller à ce qu'il remplisse sa mission, et le premier bad boy de l'histoire va se trouver confronté à un incroyable déluge de dangers. Eris, déesse du chaos, s'acharne en effet contre lui, envoyant à sa rencontre un essaim de monstres et déclenchant à tout moment d'épouvantables tempêtes. Et tout cela n'est encore rien à côté des défis que lance à notre héros la frêle mais redoutable Marina..."




Mon avis (très bien) : 




Depuis quelques temps déjà, les studios DreamWorks font une sacrée concurrence aux studios Disney sur le domaine des films d'animation. Et si la bataille continue aujourd'hui avec l'animation 3D, elle concernait également l'animation dite "traditionnelle" il y a pas si longtemps. En effet, en 1998 (finalement, ça fait quand même 10 ans...), DreamWorks connaissait son premier gros succès avec le magnifique Le Prince d'Égypte. D'autres dessins animés ont suivi par la suite (Joseph, La route de l'Eldorado, Spirit, l'étalon des plaines...), mais sans jamais égaler Le Prince d'Égypte qui est, à ce jour et selon moi, le meilleur dessin animé de DreamWorks. Avec Sinbad, la légende des sept mers, les dessins animés ont pris un sacré coup de jeune tant souffle sur ce dernier un vent de modernité et de fantaisie (qui manquaient aux précédentes productions de la société fondée par Steven Spielberg, y compris au pourtant réussi Prince d'Égypte). DreamWorks s'est donc entouré des réalisateurs Tim Johnson (qui avait déjà travaillé sur FourmiZ) et Patrick Gilmore (sa première réalisation dans le domaine, me semble-t-il), pour mettre en images cette histoire qui puise largement son inspiration dans les légendes et mythologies du Moyen-Orient, et plus particulièrement dans les contes des Mille et une nuits. Un choix aussi intéressant que judicieux. Car si l'histoire de Sinbad a été transposé de nombreuses fois à l'écran, elle n'avait encore jamais connu les joies de l'animation (pour le cinéma en tout cas). C'est donc une grande première pour ce dernier dessin animé des studios DreamWorks.

Les mouvements des personnages sont très fluides, ce qui sert admirablement l'histoire. On ne s'ennuie pas une minute. L'humour est omniprésent. Toutefois, l'histoire n'est pas en marge pour autant. Ce film, malgré une structure assez conventionnelle, parvient à moderniser, à travers cette aventure mythologique, les valeurs classiques des dessins animés classiques (américains surtout) ; telles que la puissance de l'amitié et de l'amour (valeurs classiques s'il en est donc, mais illustrées de brillante façon). Le charater designer est très agréable aussi et les incrustations 3D passent globalement bien ; seule la scène d'ouverture où Sinbad, Proteus et leur équipage combattent une sorte de poulpe géant m'a un peu déçu car je trouvais ici la 3D trop "visible et moyennement bien incrustée... Par contre, pour le reste c'est vraiment bien foutu. Notamment le travail effectué sur la déesse Eris où la 2D et la 3D ont été très habilement mélangés pour donner à ce personnage une présence à la fois différente (des autres personnages) et partie prenante du long métrage (ça ne fait pas "tâche" quoi). Les plans éloignés sont aussi très agréables, tout comme la séquence vers la fin avec la mer de sable qui est somptueuse. Vraiment du très bon boulot de la part de DreamWorks.

Au niveau du doublage, il n'y a pas de reproche à faire, bien au contraire. Personnellement, j'ai vu la version française et j'ai trouvé que les voix des personnages collaient très bien. Concernant les "célébrités", Patrick Bruel est très convaincant dans le rôle de Sinbad tout comme Monica Belluci dans celui de Marina. Cela dit, la version originale ne doit pas démériter non plus avec des voix comme celles de Brad Pitt (Sinbad), Catherine Zeta-Jones (Marina), Michelle Pfieffer, (Eris), Joseph Fiennes (Proteus) ou encore Dennis Haysbert, le Président Palmer de la série 24 (Kale)... Vous l'aurez compris, cette production DreamWorks m'a bien emballé. Il n'a certes pas la magie intemporelle des grands classiques de Disney ou l'inventité poétique des premiers chefs-d'œuvre du Studio Ghibli, mais le résultat n'en demeure pas moins une très bonne surprise (la meilleure depuis le très réussi Le Prince d'Égypte donc) et un divertissement familial de grande qualité.


Pour voir d'autres chroniques de films : cliquez-ici

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

Cinéphile Amateur 03/04/2008 10:40

Celui la par contre, je ne m'attends pas a un chef d'oeuvre mais j'aimerai bien le voir tout de même.

Vlad qui retrouve son âme d'enfant :)