Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
LA SHINÉMATHÈQUE

LA SHINÉMATHÈQUE

« La connaissance s'accroît en la partageant. »

Au secours, j'ai 30 ans !

Réalisé par Marie-Anne Chazel, sorti le 23 Juin 2004

Avec Pierre Palmade, Giovanna Mezzogiorno, Nathalie Corré, Franck Dubosc, François Morel, Marthe Villalonga, Arnaud Giovaninetti, Bernard Yerles ...

"Ils sont amis depuis l'enfance et se sont juré de toujours s'entraider. Ensemble, Kathy (Giovanna Mezzogiorno), Tara (Nathalie Corré) et Yann (Pierre Palmade) ont quitté leur île bretonne pour s'installer à Paris. Alors que Yann est heureux avec Alfredo (Arnaud Giovaninetti), son compagnon, les deux filles connaissent des vies sentimentales plutôt désastreuses. Tara, aussi rieuse que peu sûre d'elle, se fait "esclavagiser" par Thomas (François Morel), petit prof égocentrique et mesquin. Elle compense ses frustrations amoureuses et professionnelles pour une boulimie dévastatrice. Secrète, Kathy vit seule et s'arrange pour qu'aucun homme ne l'approche, pas même Romain, l'un de ses collègues fasciné par son humour et sa beauté. La découverte de la maladie de Yann va tout remettre en cause. Convaincu qu'il ne lui reste que peu de temps à vivre, Yann oblige ses deux amies à reprendre leur vie en main. Opérant un véritable chantage à l'amitié, il leur fixe un ultimatum ...
"




Mon avis
:
http://s184.photobucket.com/albums/x158/GeniusTF/th_icon_smile.gif http://s184.photobucket.com/albums/x158/GeniusTF/th_icon_smile.gif http://s184.photobucket.com/albums/x158/GeniusTF/th_icon_bof.gif http://s184.photobucket.com/albums/x158/GeniusTF/th_icon_none.gif http://s184.photobucket.com/albums/x158/GeniusTF/th_icon_none.gif




Première réalisation de Marie-Anne Chazel, Au secours, j'ai 30 ans ! est l'adaptation du roman Le Club de la dernière chance de Marian Keyes. La célèbre comédienne de la troupe du Splendid, ici réalisatrice, confie : « J'étais sensible à l'humanité du propos, à son optimisme réaliste, à son potentiel de comédie. Je trouve que l'expression "comédie très légèrement dramatique" définit bien l'ensemble ».

Là encore, les critiques n'ont pas épargné le film. C'est surprenant tant celui-ci dégage un charme certain. Notamment grâce à la délicieuse présence de l'actrice d'origine italienne Giovanna Mezzogiorno, que l'on a pu voir auparavant dans Juste un baiser (L'Ultimo bacio) de Gabriele Muccino. Même si, je serais malhonnête en affirmant que ce premier film de Marie-Anne Chazel est exempt défauts. J'ai même eu l'impression d'apercevoir  un micro par-ci ou un cadreur par-là par moment. Et la réalisation elle-même est parfois un peu maladroite. Pourtant, le charme opère ; si on accepte de se laisser faire tout du moins...

Annoncé comme une simple comédie, le film n'est d'ailleurs pas si drôle que cela. C'est d'ailleurs une erreur stratégique je trouve de l'avoir présenté ainsi. En effet, il s'agit davantage d'une comédie dramatique dans la verve d'un film comme Le Cœur des hommes
(comme le sous-entend Marie-Anne Chazel elle-même d'ailleurs, bien qu'il ne s'agisse pas non plus d'un mélodrame à proprement parlé). Même si, là encore, il faut bien admettre que le long-métrage de Marc Esposito m'avait nettement plus enthousiasmé avec son casting éblouissant composé d'acteurs aussi convaincants les uns que les autres (avec en vrac Gérard Darmon, Jean-Pierre Darroussin, Bernard Campan, Marc Lavoine, Ludmila Mikaël ou encore Florence Thomassin) et sa capacité à faire mouche.

http://img340.imageshack.us/img340/526/18755557w434hq80ol7.jpgCe soir, je dors avec toi (et pas dans ma baignoire) !

Le casting n'est cependant ici pas en reste pour autant. Le trio de tête est vraiment très attachant avec un Pierre Palmade plutôt surprenant (même si j'ai trouvé qu'il manquait parfois un peu de justesse), une Nathalie Corré extrêmement touchante et surtout une Giovanna Mezzogiorno sublimé qui éblouit de grâce et de sensualité l'écran à chaque fois qu'elle y apparaît (son regard d'une intensité désarmante finissant de nous achever). On retrouve également, non sans plaisir, l'impayable François Morel dans un registre détonnant d'immonde salaud misogyne et le sympathique Franck Dubosc, égal à lui-même (les fans du bonhomme apprécieront les nombreux clins-d'
œil au personnage de séducteur ringard qu'il s'évertue à créer dans ses sketchs, les autres moins).

Bien que parfois drôle, Au secours, j'ai 30 ans ! met néanmoins souvent l'humour de côté au profit de l'émotion et de la réflexion sur les rapports affectifs (tant amoureux, amicaux, que familiaux). ; faisant de ce long-métrage une sympathique comédie de mœurs légère dont mes français ont le secret Parfois maladroit, souvent imparfait, le film de Marie-Anne Chazel nous étonne cependant par la façon dont il parvient à nous toucher (à condition de se laisser porter sans se prendre la tête, donc), ainsi que par son casting solide qui doit beaucoup à la présence singulière de la fantastique et délicieuse Giovanna Mezzogiorno. Pour le charme qui en émane et surtout pour elle, Au secours, j'ai 30 ans ! est un film à découvrir.


Pour voir d'autres chroniques de films : cliquez-ici

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

Vlad 27/12/2008 23:10

J'ai découvert ce film en salles et j'avais beaucoup aimé notament pour les raisons que tu enuméres. Palmade m'as bien surpris dans ce rôle (tu va rire mais il m'as aussi beaucoup surpris dans "Sagan") et j'ai d'ailleurs acheté ce film en dvd car vraiment l'ensemble me plaisait bien. Comme tu le dis si bien, c'est un film à découvrirVlad

Shin 28/12/2008 11:37



Bonjour Vlad,

J'ai compris, j'ai compris. Je vais le regarder ton "Bonjour tristesse"...

Amicalement,

Shin.